"> L' Eglise Du Mouvement Péristaltique Inversé - L' Eglise Du Mouvement Péristaltique Inversé - Indiepoprock

L’ Eglise Du Mouvement Péristaltique Inversé


Un album de sorti en chez .

Le moins que l’on puisse dire, c’est que L’Eglise du Mouvement Péristaltique Inversé a un nom qui a de quoi intriguer. On aurait pu s’en douter, le premier album de l’EMPI dégage une atmosphère aussi malsaine que mystérieuse ; la surprise réside plutôt dans le fait que ce disque ressemble à bien peu de choses […]

Le moins que l’on puisse dire, c’est que L’Eglise du Mouvement Péristaltique Inversé a un nom qui a de quoi intriguer. On aurait pu s’en douter, le premier album de l’EMPI dégage une atmosphère aussi malsaine que mystérieuse ; la surprise réside plutôt dans le fait que ce disque ressemble à bien peu de choses qu’il m’ait été donne d’entendre jusqu’à ce jour.
Le Doktor Honti (cerveau et compositeur du groupe) ainsi que son acolyte Le Sénéchal (guitares) nous livrent ici un disque déroutant, teinté d’indus et de dark-ambient Les ambiances oppressantes sont donc de rigueur, mais pour mieux être détournées, l’EMPI maniant avec dextérité le second degré, faisant planer le doute sur ses compositions : avec des titres tels que « Electro-pop Pour Caveau » ou encore « Thérapie Par La Danse Pour Enfants Souffrant De Problèmes Psychomoteurs », pas de problème, le ton est donné.
Où se positionner à partir de là ? A mon sens, certains titres manquent de gravité, et sont donc peu efficaces dans ce style où l’on voudrait caser l’EMPI. Et c’est bien la que réside l’intérêt de ce disque : il ne rentre dans aucune catégorie, et ne doit être considéré que pour lui même. Effrayant, kitsch, surprenant, bizarre, amusant… ce disque est tout ca à la fois. Il est même selon moi un peu long ; le  » Cancer E.P.  » (que personnellement je préfère au reste de l’album) et son « Montezuma » de quatorze minutes, gagnent à être écoutés séparément.
Quoi qu’il en soit, je ne peux que vous pousser à écouter ce disque qui ne peut en aucun cas laisser indifférent ! Un OVNI musical qui chamboule quelque peu toutes ces étiquettes que nous aimons (à tort ?) coller sur les disques…

Jul
Chroniqueur

Tracklist

  1. Golden
  2. Watermelon Sugar
  3. Adore You
  4. Lights Up
  5. Cherry
  6. Falling
  7. To Be So Lonely
  8. She
  9. Sunflower, Vol. 6
  10. Canyon Moon
  11. Treat People With Kindness
  12. Fine Line

La disco de L' Eglise Du Mouvement Péristaltique Inversé