"> The Bluetones - The Bluetones - Indiepoprock

The Bluetones


Un album de sorti en chez .

Difficile d’être quand on a été. Les Bluetones, formation apparue à une époque, la Brit Pop, où on faisait feu de tout bois, grâce un honnête premier disque ayant décroché la timbale (numéro un la semaine de sa sortie), sortent aujourd’hui leur cinquième opus. Comme Blur, ce cinquième album est éponyme, une manière sans doute de dire quelque […]

Difficile d’être quand on a été. Les Bluetones, formation apparue à une époque, la Brit Pop, où on faisait feu de tout bois, grâce un honnête premier disque ayant décroché la timbale (numéro un la semaine de sa sortie), sortent aujourd’hui leur cinquième opus. Comme Blur, ce cinquième album est éponyme, une manière sans doute de dire quelque chose comme : "voilà où on est aujourd’hui, on a connu la gloire, on a connu la déchéance, on revient avec un album qui porte notre nom, parce que c’est vraiment nous, parce que, après tout ce qu’on a  vécu, on n’a plus envie de porter des masques." Le communiqué de presse ajoute que ce disque "va changer la manière dont on perçoit le groupe."

Dans les faits, on assiste d’abord à un défilé de chansons pas forcément très novatrices : ici une rythmique à la Police (Baby, Back Up), là un refrain efficace qu’on jurerait piqué à Placebo (Head On A Spike), plus loin un clin d’œil appuyé à Keith Richards ( "Talk Is Cheap" répète à l’envi le chanteur Mark Moriss dans Thank You, Not Today, ballade consciencieuse).

Au milieu de cette pluie de références, les Bluetones parviennent parfois à attirer l’attention par des recherches formelles, comme sur Surrender, la chanson qui ouvre l’album, classique mais intelligemment construite. Autre satisfaction, le single My Neighbour’s House, agité par une énergie contagieuse, et qui s’interrompt sur un jeu de voix percutant constituant sans doute le meilleur moment de l’album. Mais est-ce suffisant pour lutter à armes égales face à la vague de jeunes groupes qui balaie quotidiennement le Royaume-Uni ? Sans doute pas, malheureusement.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Tone Blooze
  2. Unpainted Arizona
  3. Solomon Bites The Worm
  4. U.T.A.
  5. 4-Day Weekend
  6. Sleazy Bed Track
  7. If...
  8. The Jub Jub Bird
  9. Sky Will Fall
  10. Ames
  11. Down At The Reservoir
  12. Heard You Were Dead
  13. Broken Starr