"> The Libertines - The Libertines - Indiepoprock

The Libertines


Un album de sorti en chez .

Passées les frasques décadentes des deux compères Pete Doherty et Carl Barat (ou ennemis, en fonction de la semaine), il est temps de reconnaître toutes les qualités du deuxième album des Libertines. Plutôt flagrantes d?ailleurs. Autant l?enregistrement même du disque fut marqué par la difficulté à canaliser les deux fortes personnalités autant le résultat confère […]

Passées les frasques décadentes des deux compères Pete Doherty et Carl Barat (ou ennemis, en fonction de la semaine), il est temps de reconnaître toutes les qualités du deuxième album des Libertines. Plutôt flagrantes d?ailleurs.

Autant l?enregistrement même du disque fut marqué par la difficulté à canaliser les deux fortes personnalités autant le résultat confère à l?auditeur une véritable excitation tant il transparaît un vrai plaisir de jouer. La présence du guitariste des Clash, Mick Jones à la production, colle très bien à la situation. On se doute bien que sa volonté de privilégier l?urgence constitue un gage de réussite à l?affaire. En matière d?urgence, il est bien placé? Ainsi les prises sont souvent approximatives, parsemées de fausses notes et de ch?urs titubants, comme le refrain de Don?t be shy, tellement fragile. Vacillant mais énergique. Pour le coup on a vraiment la sensation d?un disque enregistré live avec toutes les imperfections délectables que cela suppose. Au bonheur des couacs.

Ce disque démontre surtout l?étendue des qualités de songwriting des deux gars. Ce deuxième effort est surtout ponctué de parfaites chansons : de l?exercice pop/rock Can?t stand me now au très beau Music when the lights go out et sa guitare au consonances hawaiiennes. Le tout serti de teintes punk autant que du rock sixties. Pour parfaire le tout, le disque s?achève sur un What became of the likely lads acoustique, joué à deux grattes et chantée d?une tendre voix hésitante du plus bel effet. L?engouement pour The Libertines est justifié, non pas par la toxicomanie ou les vols de l?un, mais bien pour le plaisir que procure leur musique.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Can't Stand Me Now
  2. Last Post on the Bugle
  3. Don't Be Shy
  4. The Man Who Would Be King
  5. Music When The Lights Go Out
  6. Narcissist
  7. The Ha Ha Wall
  8. Arbeit Macht Frei
  9. Campaign Of Hate
  10. What Katie Did
  11. Tomblands
  12. The Saga
  13. Road to Ruin
  14. What Became of the Likely Lads

La disco de The Libertines