Hrsta- Ghosts Will Come And Kiss Our Eyes

Ghosts Will Come And Kiss Our Eyes


Un album de sorti en chez .

Membre fondateur des désormais cultes Godspeed You ! Black Emperor, Mike Moya, sans s’éloigner de ses anciens comparses, a fondé Hrsta (prononcer Her shta), poursuivant sa quête d’une musique qui s’affranchit des schémas classiques, à la fois onirique et inquiétante, élégiaque et sombre. On retrouve bien sûr des sonorités présentes dans l’oeuvre de Godspeed, mais […]

Membre fondateur des désormais cultes Godspeed You ! Black Emperor, Mike Moya, sans s’éloigner de ses anciens comparses, a fondé Hrsta (prononcer Her shta), poursuivant sa quête d’une musique qui s’affranchit des schémas classiques, à la fois onirique et inquiétante, élégiaque et sombre. On retrouve bien sûr des sonorités présentes dans l’oeuvre de Godspeed, mais aux ambiances tendues qui finissent souvent par exploser, Hrsta préfère des morceaux baignant dans une semi-torpeur mélancolique, incantatoires, à la portée proche d’une expérience de méditation transcendantale.

Déjà présente sur le premier album du groupe, la voix de Léa Grahovac est un élément essentiel de la portée de cette musique. Quelque part entre Marianne Faithfull, Patti Smith et Kim Gordon, elle donne à ces morceaux une dimension à la fois oppressante, implacable, tout en leur permettant de s’élever vers les cieux. Alors certes, l’austérité l’emporte parfois, et l’on n’échappe pas à un sentiment de confinement, comme sur The Orchard. Il est également évident qu’on ne saurait conseiller une écoute intensive de ce disque, mais plutôt de choisir son moment et son ambiance, pour en découvrir toutes les nuances et la beauté. 

Car une véritable force poétique et émotionnelle se dégage de ce disque, lorsque la voix de Léa Grahovac semble vouloir briser ses chaînes, soutenue par des guitares qui grondent sans complètement s’emballer (Hechicero Del Bosque), avant de s’effacer sur des morceaux qui flirtent parfois avec le psychédélisme sans pour autant perdre leur puissance implacable (Saturn Of Chagrin, Kotori). Et puis pour refermer ce disque, Léa Grahovac fait son retour, et prend cette fois des intonations chaudes et directes qui contrastent avec le grain cyanuré de sa voix, pour porter une mélodie immédiatement attachante et qui nous ramène illico sur terre. On ne peut pas à proprement parler de chef-d’oeuvre pour ce disque, mais on ne peut néanmoins que lui être grandement reconnaissant de nous rappeler à notre condition de terriens et des moyens dont on dispose pour parfois s’en échapper, quitte à se faire mal.

Rédacteur en chef

Tracklist

  1. Entre la mer et l'eau douce
  2. Beau village
  3. The Orchard
  4. Tomorrow Winter Comes
  5. Haunted Pluckley
  6. Hechicero Del Bosque
  7. Saturn Of Chagrin
  8. Kotori
  9. Holiday