"> Apocalypse Fetish - Indiepoprock

On a aussi écouté Apocalypse Fetish

On ne présente plus Lou Barlow mais on peut relever qu’il n’a rien perdu de sa pertinence quand il s’agit de contempler notre monde. « Apocalypse Fetish », l’EP de 5 titres dont il est ici question tire son titre de la réflexion de son auteur, qui se demande si, après avoir vécu si longtemps dans la croyance de la fin du monde sans la voir arriver, les hommes n’ont pas décidé de prendre les choses en main pour qu’enfin les sombres présages se réalisent. Pas très optimiste, direz-vous, mais plutôt bien formulé.

En mode acoustique sur ce EP, Lou Barlow n’en démontre pas moins qu’il a toujours foi en la musique. Avec un son très direct, il trousse mine de rien cinq titres de haut vol. Le EP s’ouvre sur le très beau The Breeze, merveille de classicisme avec couplet/refrain/pont, chant grave et habité, mélodie qui fait mouche à la première écoute, le tout en trois minutes trente. Le tempo s’accélère légèrement sur Apocalypse Fetish mais la mélodie reste à l’honneur et il se dégagerait presque de la sérénité du morceau si le propos n’était pas aussi grinçant, les mots « That’s the curse » étant répétés en boucle. Dans le même élan, Anniversary Song prend des airs de java débonnaire et pourtant parfaitement maîtrisée avant que Pour Reward ne revienne à plus de gravité et de beauté avec son synthé inquiétant en contrepoint des accords de guitare. Try 2 B referme ces vingt minutes de musique sur un air de country mi-léger mi-inquiétant. « Apocalypse Fetish » tient à la fois du petit objet spontané, lâché sans calcul, destiné aux fans et du jalon qu’on pourrait bien réévoquer prochainement. Car, à la manière d’un Bill Callahan, devenu une référence sous son nom d’emprunt puis un géant quand il a repris son nom propre, comme libéré, Lou Barlow, figure de la musique indé dans diverses formations depuis deux décennies minimum, est peut-être en train d’écrire la plus belle page de sa carrière depuis qu’il publie lui aussi sous son nom. Et s’il puise dans les pistes d' »Apocalypse Fetish » la matrice de son oeuvre future, on peut se préparer au meilleur.

Rédacteur en chef
  • Publication 1 172 vues25 octobre 2016
  • Tags Lou BarlowDomino
  • Partagez cet article
Apocalypse Fetish