"> Alex Sindrome - Black-Out - Indiepoprock

On a aussi écouté Alex Sindrome – Black-Out

Alex Sindrome est un artiste de l’ombre. Par dépit, puisqu’il a par le passé eu un contrat avec un label mais que l’expérience s’est mal terminée et que s’en est suivie pour lui une longue bataille pour récupérer les droits de ses morceaux, ce qui l’a convaincu que mieux valait pour lui évoluer à la marge et en toute indépendance. Par choix aussi puisque c’est finalement ce qui lui convient le mieux et que sa musique, très connotée new-wave du début des années ’80, promulguée à coups de synthés froids et martiaux, évoque davantage l’ombre que la lumière.

Musicalement, « Black-Out » trouvera naturellement son public, nostalgique ou pas, du côté des fans de Cabaret voltaire et autres Sisters of Mercy. Mais Alex Sindrome fait partie des artistes français qui s’assument comme tels et, par conséquent, s’expriment dans la langue de Molière. Ainsi, si, sur les 15 titres qui jalonnent cet album, s’il nous arrive de déplorer un schéma parfois trop raide, trop répétitif, les meilleurs moments évoquent volontiers le Bashung période « Play Blesssures », notamment sur les très réussis L’Avancée Du Néant, ou encore Sans Retour, au texte évidemment empreint de noirceur mais dans une veine non dénuée d’une certaine poésie, versant qu’on préférera largement à d’autres textes plus directement explicites mais peut-être trop crus pour une musique qu’on associe également volontiers à une certaine idée du romantisme. « Black-Out » n’en est pas moins l’album d’un artiste sans concessions, et de ce point de vue éminemment respectable.

Rédacteur en chef
  • Publication 611 vues16 février 2018
  • Tags Alex Sindrome
  • Partagez cet article
Alex Sindrome - Black-Out