"> Cheval Blanc - Comment Vivre ? - Indiepoprock

On a aussi écouté Cheval Blanc – Comment Vivre ?

« Comment Vivre ? » est le quatrième volet d’une série que Cheval Blanc a démarré en 2006. Cette série intitulée « L’art de la démo » constitue sans doute l’une des choses les plus rares et les plus singulières que l’on puisse découvrir ces dernières années. Et probablement l’un des authentiques trésors de la chanson française, qu’elle soit rock, indé, tout ce que l’on voudra. Une suite désormais hébergée par l’indispensable plateforme La Souterraine.

Cheval Blanc – derrière lequel on retrouve Jérôme Suzat – a depuis très longtemps rompu les amarres avec une carrière trop balisée. Distillant, au gré de ses déplacements, des chansons ou des créations musicales de plus en plus exigeantes.

Dans cette liberté totale, Jérôme Suzat compose des merveilles, aux frontières d’un folk épuré, à la beauté renversante. Une musique chargée d’une émotion sans le moindre filtre. Traversée par une poésie à la fois consciente et obscure, intime et politique.

Cheval Blanc érige des titres dont l’intensité et la lucidité ne cessent d’impressionner. « Comment Vivre ? » est une question en forme de réponse. La démo, quand elle est à ce point maîtrisée, est en effet un art. Ce minimalisme, qui ne s’interdit pas les montées en puissance, ni les dérapages « death disco », confine à l’orfèvrerie. Cheval Blanc défriche un territoire, en terrain hostile, et y cultive une musique, certes à fleur de peau, mais d’une rigueur jamais démentie.

La gravité qui habite « Comment Vivre ? » propulse ce nouveau volet d’un art de la démo vers les sommets. Un sommet qui s’effondre peut-être, comme la métaphore d’une société en proie à tous les doutes, comme la métaphore aussi de l’existence. Rarement, il faut l’écrire encore, un artiste n’a porté, en France, aussi loin la musique folk. Ne l’a à ce point magnifiée.

« Comment Vivre ? » s’accompagne d’un fanzine numéroté et d’un tirage photo, conférant à l’enregistrement une dimension particulière, loin des objets culturels manufacturés à la chaîne. Il est plutôt question ici de « produire sans en mourir ». Ou de créer pour (sur)vivre.

Yan
Chroniqueur
Cheval Blanc - Comment Vivre ?