"> Clavicule - Garage Is Dead - Indiepoprock

On a aussi écouté Clavicule – Garage Is Dead

Dénommer son premier album « Garage Is Dead » est plutôt audacieux. Est-ce la fin d’un genre ? La décennie 2010 aura-t-elle eu raison du garage ? Est-ce le début d’une nouvelle ère ? C’est en tout cas ce que les 90 premières secondes de cet album laissent penser.

1 minute 30 pendant lesquelles le groupe nous oriente sur une piste trompeuse. Psychédélique, plutôt tranquille, à la limite de la musique d’ambiance.

Et puis ça se lance. Clavicule envoie du lourd et va garder le cap jusqu’au bout de son album. Touchant tantôt au garage, tantôt au stoner, tantôt au grunge, les morceaux vont s’enchaîner sans sourciller. Des morceaux assez long d’ailleurs pour ce genre de prestation. On atteint tout de même les 7 minutes pour la plus longue piste, et on passe rarement en dessous de 3 minutes pour les plus courtes.

Concrètement, c’est une effusion sonore maîtrisée et parfaitement cohérente qui est proposée à l’auditeur. Le chant en anglais et caverneux ne déroute pas. Les riffs sont bien calés, tombent quand il faut et font mouche à chaque fois. Et si l’ensemble sonne plutôt « old school », c’est sans compter sur cette manière extrêmement moderne de placer la reverb’ sur les guitares, tout en les faisant jouer de façon presque robotique (l’intro de « CAB » est un parfait exemple).

La fin d’un genre nous disions donc ? Non. Mais son évolution naturelle, sûrement !

Chroniqueur