"> Dog Park - Festina Lente - Indiepoprock

On a aussi écouté Dog Park – Festina Lente

Avec « Festina Lente » Dog Park signe un album aux beaux accents indés, convoquant les ombres discrètes de My Bloody Valentine, Electrelane ou de Beach House. Il en restitue sa propre musique, en lévitation, nerveuse et douce à la fois.

On est immediatement embarqué dans ce voyage bien moins linéaire et attendu qu’il n’y parait. Si tous les marqueurs d’une dream-pop de haute volée sont bien là, ils sont revus et corrigés au fil de chansons qui se mêlent au jazz, comme à une sophistication évidente. Le rock, comme un fil conducteur, menant à des paysages bien plus variés, et surtout mystérieux.

Toute la mélancolie, propre à une musique versée dans une autre dimension, se trouve ainsi constamment mélangée à des envolées plus lumineuses, pleines d’une énergie salvatrice. Ce  pas de côté est sans doute favorisé par l’absence de leadership au coeur d’une formation qui cultive le changement de rôle comme une seconde nature. Cette approche participe à l’émergence d’un son à la fois cohérent et en évolution constante. Une musique pleine d’éclats surprenants d’abord cachés, qui apparaissent au fil des écoutes.

Yan
Chroniqueur
Dog Park - Festina Lente