"> Jane Birkin - Oh ! Pardon tu dormais - Indiepoprock

On a aussi écouté Jane Birkin – Oh ! Pardon tu dormais

Avec « Oh ! Pardon tu dormais », Jane Birkin s’inscrit dans la lignée de ces artistes qui ne cessent, au fil des années, de se transcender, et de défier ce que l’on prête au temps. Cette vilaine perte de créativité, ou et plus cruellement l’ennui et le cynisme.

Ce nouvel album est une sorte de miracle, dans lequel Jane Birkin, aux côtés d’Etienne Daho et de Jean-Louis Pierrot, poursuit son œuvre, et parvient encore à l’approfondir, à la renouveler dans la plus grande cohérence. Il y a là une force contenue, une intranquillité renversante, une sensibilité abyssale connectée à tout ce que la vie peut réserver de plus sombre ou de plus touchant.

La densité du disque est époustouflante, regardant la mort, les souvenirs, la somme des ruptures. Ces ruptures comme un fil rouge, traçant par à-coups ce qui construit une existence. Bien davantage qu’un fil linéaire et trop attendu.

Chanson après chanson, c’est une sorte de roman autobiographique qui se fait entendre, posé sur des musiques comme la quintessence d’une pop en français, celle qui se nourrit, notamment, du Velvet Underground.

« Oh ! Pardon tu dormais » est une étoile pop accrochée dans le répertoire de Jane Birkin, plus brillante et pertinente que jamais.

Il suffit pour s’en convaincre de se plonger dans le magnifique concert qu’elle a donné dans Echoes, la géniale émission de Jehnny Beth disponible sur Arte Concert jusqu’au 16 mars prochain.

 

Yan
Chroniqueur