"> Maenads (Deluxe Version) - Indiepoprock

On a aussi écouté Maenads (Deluxe Version)

Paru fin 2018, l’excellent EP de Sarah P. « Maenads » s’offre une version deluxe enrichie de quelques remixes signés Tareq, Gaslit et Don Mills. Pour ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de s’arrêter sur ce EP ou qui n’ont peut-être pas encore succombé au charme de Sarah, cette nouvelle version sera dans un premier temps une belle opportunité de découvrir les quatre titres originaux sur lesquels, de sa voix à la fois fragile et sûre, Sarah tresse des hymnes à la fois évidents et subtils à ses racines grecques, bien aidée par des arrangements de haute volée qui mélangent avec habileté gimmicks electro et sonorités organiques. Mais, comme une chronique complète de ce EP a déjà été publiée, on ne va pas vous refaire l’histoire, vous pourrez la lire par vous-même si ce n’est pas déjà fait.

Cette version deluxe offre donc deux versions revues par Tareq et Gaslit de Mneme, titre en apesanteur sur un gracieux lit de cordes. Tareq, producteur grec, comme Sarah, et désormais basé à Londres, a décidé de garder la ligne mélodique tout en y ajoutant quelques petits beats dansants pour en faire un titre groovy sans excès, qu’on imagine bien passer en club pour amorcer la descente après une nuit frénétique, ce qui est une jolie façon de rappeler les quatre années passées à Berlin par Sarah avant son retour récent à Athènes. Gaslit, lui aussi basé à Londres, qui cultive le mystère et fera paraître un EP en 2020, préserve à l’inverse le côté délicat et languissant du morceau, superpose quelques subtils vocaux à la voix de Sarah, rappelant notamment les travaux de Tricky à ses débuts, et donne à travers quelques petits arrangements une teinte légèrement orientalisante au morceau. Enfin, Don Mills, jeune producteur de Toronto qui publiera lui aussi un EP d’ici la fin d’année, a choisi de remixer Maenads, le titre le plus dansant au départ du EP. Sa version, qui met quelque peu en fond la mélodie et la voix de Sarah derrière des beats assez emphatiques, en fait un morceau qui devient presque étouffant, ce qui n’est pas forcément ce qui lui rend le mieux hommage. C’est sans doute le « geste » le moins convaincant de cette version deluxe. Mais pas de quoi bouder notre plaisir de revenir encore une fois à un disque toujours aussi convaincant, témoin de l’aura grandissante de Sarah P., ouverte à d’autres sonorités comme elle est ouverte au monde qui l’entoure. La suite est déjà dans les cartons, voilà de quoi patienter sereinement.

Rédacteur en chef
Maenads (Deluxe Version)