"> Maxence Cyrin - Melancholy Island - Indiepoprock

On a aussi écouté Maxence Cyrin – Melancholy Island

Cela fait quelques décades que Maxence Cyrin décloisonne la musique électronique et classique. Et qu’il porte une nouvelle vision du piano, dont les fondements néoclassiques sont confrontés aux structures pop et électro. Pour mieux embrasser une post-modernité de plus en plus difficile à cerner.

Les compositions de ce dernier album demeurent fidèles à ce lent et passionnant travail de tissage à travers les époques. Les titres originaux, influencés notamment par la littérature et la poésie – comme on pu l’être les œuvres de Satie et de Debussy-, déroulent de nouvelles « immobilités » admirables, toutes empreintes d’une mélancolie puissante. Autant de vagues contemplatives, très discrètement arrangés parfois.

Et comme un oscillographe, les morceaux suivent les états intérieurs que l’on peut traverser au fil d’une existence. De la lumière à la noirceur, de l’abattement à la joie. Liés entre eux par un fil invisible, la note tenace de la tristesse. Une tristesse transcendée par la beauté.

Deux reprises viennent enrichir un tableau musical à la fois d’une grande gravité et élégance. Des reprises qui, dans l’esprit de l’oeuvre de Maxence Cyrin, connectent la new wave et la culture pop aux nuances infinies de thèmes classiques.

« Melancholy Island » poursuit, et approfondit, l’immense travail de compositeurs ayant su voir de nouveaux espaces musicaux, dépassant les catégories esthétiques connues jusque-là.

Yan
Chroniqueur
Maxence Cyrin - Melancholy Island