"> My End Is My Beginning - My End Is My Beginning - Indiepoprock

On a aussi écouté My End Is My Beginning – My End Is My Beginning

On l’écrit souvent, mais il faut constamment le rappeler ; l’époque est fascinante dans sa capacité à générer – souvent à l’écart – des hybridations et novations absolument passionnantes.

Un nouvel exemple de ces dynamiques artistiques qui (re)façonnent tout un monde et écrivent un avenir séduisant, se présente avec le trio My End Is My Beginning. Réunion de Fabrizio Rat et des chanteuses Linda Olah et Isabel Sörling, il projette le synthé modulaire dans une dimension organique rarement entendue jusque-là. Les voix développent des univers hypnotiques, à la complexité ensorcelante. Rappelant les travaux de Sigur Ros ou de Mum ; mais avec un supplément d’âme et de recherche sonore. C’est qu’ici le propos  est sans doute plus vaste, plus profond aussi.

Fabrizio Rat est initialement un pianiste virtuose qui s’est lancé dans une captivante exploration électronique. Sa musique contemporaine accompagne les chants dans une parfaite osmose et cohérence esthétique. Générant des morceaux à la puissance et finesse sidérantes, qui parlent autant au monde de la techno qu’à minimalisme de Steve Reich.

Ce premier album, à la construction circulaire, comme un ruban de Möbius, est habité par une énergie paradoxale, à la fois vertigineuse et totalement apaisante. Son pouvoir instrospectif est immense et fixe de nouvelles limites en établissant un dialogue musical singulier entre la machine et l’humain. Un croisement aux possibilités créatives qui semblent infinies.

Yan
Chroniqueur
My End Is My Beginning - My End Is My Beginning