"> Phôs - Disparition - Indiepoprock

On a aussi écouté Phôs – Disparition

Voici le 2ème album de Phôs. Et avec lui le projet réunissant Catherine Watine et Intratextures prend une autre tournure. En 7 chansons le duo parvient à renverser la table d’une certaine idée de la musique indépendante en France.

La musique d’Intratextures atteint une densité époustouflante, convoquant le meilleur du post-rock, revisitant le shoegaze pour le rendre furieusement groovy, s’envolant vers des expérimentations passionnantes. Rien ne semble résister à cette liberté, bruitiste et salutaire, qui explose tous les murs, jusqu’aux limites du free-jazz.

Il y a évidemment une grande violence dans cette démarche, mais une bonne et belle violence. Celle qui permet d’inventer, de s’extraire des codes trop établis et des postures attendues. Plonger dans « Disparition » c’est vraiment s’offrir une expérience sonique assez prodigieuse.

Et puis il y a la voix et les textes de Watine, venant se poser sur ces rouleaux compresseurs sonores, comme pour en révéler la grande finesse et les détails infinis. Cette poésie trouve là plus qu’un refuge. Un véritable vis-à-vis. Une confrontation spectaculaire, qui parfois trouve la paix, dans la peine et la mélancolie. On touche alors au sublime. Une parfaite connexion entre un langage musical hors-norme, aux dimensions furieuses, et une langue véhiculant tant de constats, d’images et de sentiments à la profondeur abyssale.

La « Disparition » est tout simplement un très grand disque.

 

Yan
Chroniqueur
  • Publication 190 vues3 novembre 2020
  • Tags PhôsCatgang
  • Partagez cet article
Phôs - Disparition