"> Pop Crimes - Debuts - Indiepoprock

On a aussi écouté Pop Crimes – Debuts

On se gardera de parler de « scène », a fortiori de « nouvelle » scène. On sait bien ce qu’il advient de ces modes. On préfèrera parler de passion. Et d’incandescence. Qu’elles soient éphémères ou durables. Mais Paris, incontestablement, voit à nouveau les guitares électriques s’enflammer. Aux côtés d’eGGs, d’En Attendant Ana, et d’autres formations indie pop franciliennes, Pop Crimes vient amplifier ce beau mouvement.

On ne sait si le groupe a choisi son nom en hommage à l’immense Rowland S Howard, et à son « Pop Crimes » cultissime, mais la formation parisienne partage en tout cas avec lui, l’amour de la distorsion. Aux croisements du shoegazing, du rock garage, de la pop, elle compose des chansons furieusement élégantes. Merveilleusement bien équilibrées, oscillant entre grâce et puissance. Et recelant, derrière un authentique mur du son, de pures mélodies ouvragées.

Des « Debuts » comme une sorte de rencontre rêvée entre My Bloody Valentine et The Pastels.

Yan
Chroniqueur
Pop Crimes - Debuts