"> Sarah Neufeld - Detritus - Indiepoprock

On a aussi écouté Sarah Neufeld – Detritus

Si l’on connaît forcément Sarah Neufeld comme membre des Arcade Fire, ces travaux personnels sont – peut-être – moins bien appréhendés. Et c’est une grave erreur que de les ignorer.

Violoniste d’exception, et d’avant-garde, Sarah Neufeld n’a de cesse d’expérimenter. Aux côtés de Colin Stetson, au sein de Bell Orchestra, ou seule, délivrant alors des disques d’une beauté époustouflante.

« Detritus » est ainsi son 3ème album et, comme les précédents, il laisse sans voix. Succession de pièces instrumentales d’une renversante poésie, il explore toute la prodigieuse capacité du violon à transcender littéralement tout ce qu’il atteint.

Discrètement réhaussé d’autres instruments et légères programmations électroniques, « Detritus » est un voyage sans équivalent au cœur d’une musique classique – Sarah Neufeld revendique l’influence de Bartok – loin de ses bases. Une musique enrichie de textures contemporaines, de la puissance de l’électro, de l’énergie percussive.

Au cœur de cet édifice, résonne le violon de Sarah Neufeld, comme l’échos d’un territoire intérieur au plus près de l’âme. « Detritus », terriblement moderne, s’impose comme une œuvre intemporelle et viscéralement sensible. La plus belle expression d’un art plus qu’essentiel. Vital.

Yan
Chroniqueur