"> Sauveur Eloheem - Der Todesking - Indiepoprock

On a aussi écouté Sauveur Eloheem – Der Todesking

Avec « Der Todesking », Sauveur Eloheem investit à nouveau le territoire des morts. Réanimant l’effrayante vision qui hante ses productions les plus sombres, le rappeur parisien livre un EP traumatique,  à l’atmosphère lourde comme du plomb.

Pour accompagner des textes désespérés, mais d’une lucidité implacable, une électro puissante, à l’aura étouffante. Autant de portes ouvertes sur une époque anxiogène qui semble rattraper les pires cauchemars virtuels. Ce rap incantatoire, porté par une voix invariablement fascinante, est pourtant salutaire. Une énorme claque percutant la peur, l’angoisse et l’impuissance.

Scannant, sans trembler, la violence, la maladie, la misère, la solitude, Sauveur Eloheem offre au « Roi des Morts », ce film d’horreur mythique de Jorg Buttgereit, une version musicale proprement époustouflante.

Parfaitement raccord avec nos temps névrotiques, balafrés par le son des ambulances et les effondrements en chaîne, « Der Todesking » s’écoute comme on lit l’enfer de Dante. Sa pertinence est d’autant plus grande qu’il n’y a rien de complaisant dans cet exercice. Sauveur Eloheem est depuis longtemps posté au cœur des dérèglements intimes et sociétaux. Et comme un Virgile ultra-moderne, plonge régulièrement dans les ténèbres. L’essentiel est toujours de revoir les étoiles. Le rappeur, au fil de productions tranchantes, compose l’une des bande-sons underground les plus marquantes d’aujourd’hui.

 

Yan
Chroniqueur
Sauveur Eloheem - Der Todesking