"> The Big Idea - Tales of Crematie - Indiepoprock

On a aussi écouté The Big Idea – Tales of Crematie

Au fil de ses albums, The Big Idea ne cesse de gagner en puissance, et d’enrichir son rock psychédélique. Au point de devenir l’une des meilleures formations rock en activité en France. Et bien au-delà. Ce nouveau disque – aux allures d’album-concept – réussit la synthèse quasi parfaite entre le rock américain et le psychédélisme anglais.

La liberté totale de cette musique, sa recherche constante d’un horizon le plus large possible – des rives du tropicalisme, en passant par la brutalité et le gras de la fuzz – percutent les répertoires de Sonic Youth, comme ceux de David Bowie. Mais également ceux de Spaceman 3, et de Spiritualized.

Il y a dans « Tales of Crematie » la démesure des plus belles machines soniques britanniques, une dimension expérimentale toujours plus profonde, comme un sens mélodique et une efficacité ici à leur sommet.

L’univers de The Big Idea atteint une sorte d’acmé, dont on devine pourtant qu’il possède encore de nombreux territoires à défricher. Furieusement belle et sauvage, la musique de ce nouveau disque ne s’interdit rien, même de convoquer le fantôme des Beatles, pour le secouer et lui rappeler qu’à l’origine il était – très – rock. Ou de violenter, avec un talent époustouflant, les conformismes pop – comme avait pu le faire, à l’époque, le fantastique « Blur » de Blur -.

« Tales of Crematie » est un album fascinant, et surtout impressionnant. Un de ces disques qui au-delà d’être des pièces maîtresses, ont tout pour devenir des objets capables de déclencher de petits – ou grands – tremblements de terre musicaux.

Yan
Chroniqueur
The Big Idea - Tales of Crematie