"> The Mellotone Project by Bruno Green - Volume 1 - Apostate - Indiepoprock

On a aussi écouté The Mellotone Project by Bruno Green – Volume 1 – Apostate

« Apostate » est le premier volet d’une trilogie que Bruno Green conçoit, avec Gilles Martin, comme un regard porté sur un parcours exceptionnel, couvrant désormais plusieurs décennies. Et donc balayant tout un pan de l’histoire musicale contemporaine. Cette somme impressionnante, dont le centre de gravité est Berlin, a l’ambition – folle et réussie – de faire battre le coeur de la culture européenne. Car, même si l’époque n’est guère propice à cette prise de conscience, le « vieux » continent est la matrice de toutes les avant-gardes, le siège toujours menacé d’une créativité artistique sans équivalent.

« Apostate » puise dans le rock expérimental des années 70, la new-wave des années 80, le trip-hop des années 90, l’électro la plus pointue. Et forge, à partir de ces fragments précieux, un blues urbain déployant sa mélancolie typiquement européenne. Rien de passéiste pourtant dans cette démarche, qui construit un pont avec l’underground new-yorkais, de la no wave à l’art-rock en passant par le punk.

Et c’est bien ce foisonnement qui fascine dans « Apostate », qui semble être le chaînon manquant entre Suicide et Einstürzende Neubauten. Soit l’incarnation d’un dialogue musical dont la fertilité n’a eu de cesse ces dernières décennies d’alimenter un imaginaire prodigieux, entre l’Europe et l’Amérique du Nord.

Manière aussi, et peut-être surtout, de désamorcer la guerre entre ancien et moderne. Puisqu’ils se nourrissent en permanence l’un de l’autre. « Apostate » offre un somptueux syncrétisme artistique à l’heure des replis et des haines. Une salutaire plongée dans un monde en paix avec lui-même, riche de ses croisements et sûr de sa puissance créative, comme les seuls chemins possibles.

Yan
Chroniqueur