"> Artiste inconnu - Elk-Lake Serenade - Indiepoprock

Elk-Lake Serenade


Un album de sorti en chez .

Après la sortie de son splendide troisième album « Skyscraper National Park » en 2001, on attendait avec impatience des nouvelles de Paul Desser Hayden. Et heureusement pour nous, l?homme n?a pas tardé à se faire réentendre en publiant en 2002 un double album enregistré live, « Live at Convocation Hall », afin de nous rassasier jusqu?à la sortie […]

Après la sortie de son splendide troisième album « Skyscraper National Park » en 2001, on attendait avec impatience des nouvelles de Paul Desser Hayden. Et heureusement pour nous, l?homme n?a pas tardé à se faire réentendre en publiant en 2002 un double album enregistré live, « Live at Convocation Hall », afin de nous rassasier jusqu?à la sortie de son nouvel album studio.

Dans la même lignée que son prédécesseur, « Elk-lake serenade » est folk et mélancolique. Mais Hayden a pris trois ans d?âge depuis, et les choses ont visiblement un peu changé pour lui. Tout au long de cet album, on sent poindre une sorte de maturité. L?album pour la première fois bénéficie d?une production plus propre, plus limpide. Le grain du son un peu lo-fi d?autrefois a disparu et, de ce fait avec lui, une part de son charme.

En effet, Wide eyes en ouverture donne la couleur : le son est chaud, l?instrumentation est classieuse (piano, cordes) et on sent que le temps commence à se faire sentir pour le canadien. Certainement plus serein, plus apaisé, Hayden signe ici un album qui rejoint la tradition folk d?antan. L?harmonica est plus présent qu?à l?accoutumée et Hayden assume visiblement plus clairement son statut de songwriter.

Là où « Skyscraper National Park » proposait une musique plus singulière, « Elk-lake serenade » parait peut-être un peu trop sage pour nous combler totalement. La déception de cet album est toute relative, mais on espère à l?avenir retrouver un Hayden moins posé et plus aventureux?

Chroniqueur
  • Publication 233 vues8 décembre 2004
  • Tags Hardwood
  • Partagez cet article

La disco de Artiste inconnu