"> Dans La Série des Inaperçus - Indiepoprock

Dans La Série des Inaperçus

Nous sommes au deuxième jour du festival des Inaperçus, qui nous propose un plateau s?annonçant plus que motivant : les vidéos diffusées en boucle sur les écrans de Glaz?Art, en attendant les concerts, nous mettent déjà l?eau à la bouche en présentant les élus de la soirée.

Un petit changement de programme nous permet de découvrir en première partie DISCOVER, en version solo. Ses musiciens l?auraient abandonné à la dernière minute, le laissant seul affronter le public des Inap?. S?accompagnant soit au Rhodes, soit à la guitare, il nous livre des versions intimistes de son album, séduisant le public par son humour et sa modestie. Le soleil n?est pas loin, les lunettes de soleil sont de rigueur et le public aime ça.

Ambiance feutrée et détendue qui fait place à la pop mélancolique de MAARTEN. Ils n?auront pas gagné CQFD cette année bien que cela aurait pu être plus qu?envisageable à l?écoute de leur titre The only thing I know, sélectionné par les Inrockuptibles pour l?édition 2005. Le combo délivre une musique planante, qui nous plonge dans un univers intimiste dans lequel la voix envoûtante de Wilfried fricote avec les sonorités des excellents Girls in Hawaï, voire encore Grandaddy. Subtiles mélodies agrémentées de passages explosifs prouvent que ces Rouennais maîtrisent très bien le genre. On pourra cependant leur reprocher une légère récurrence entre certains morceaux qui pourraient parfois nous lasser. La convivialité est de rigueur et le public est malgré tout conquis.

SWEET APPLE PIE viendra électriser cette soirée avec un son proche des 60?s / 70?s. Tous les éléments sont là pour en faire un groupe des plus intéressants en matière de rock. Fender Rhodes recouvert d?un drap aux motifs hippies, ch?urs, sosie de John Lennon à la guitare, on a envie de rentrer dedans et pourtant rien ne ressort de très convaincant, en ajoutant que la batterie a trop tendance à couvrir les voix. Les Toulousains sont cependant bien présents sur scène et nous prouvent qu?il existe de fervents défenseurs de la pop anglophone en France. Heureusement, elle ne se laisse pas intimider par les requins de l?industrie musicale prétextant des critères marketing pour brider ce genre.

La soirée est encore une réussite, le public répond présent pour ce deuxième jour à Glaz?Art. Les choses sont bien parties pour que le festival ne passe pas inaperçu, cette année encore.

Lire les chroniques du Festival Dans la Série des Inaperçus
mardi 15 : 1=0, Los Chicros, Spleen
mercredi 16 : Discover, Maarten, Sweet Apple Pie
jeudi 17 : Kimlico, Tchili Boum, British Hawaii
vendredi 18 : Amadeus Tapioka, Spy, Madame de C***

Chroniqueur
  • Publication 261 vues16 février 2005
  • Tags
  • Partagez cet article