"> Dans la série des Inaperçus 2003 - Indiepoprock

Dans la série des Inaperçus 2003

C?est devant une salle désertée, par un public peut-être effrayé par une tempête de neige qui n?est jamais venue, que Stasola assène son rock à gros son, noisy et surtout instrumental. Les ambiances semblent choisies avec autant de réflexion que les vidéos et diapos passant sur les différents écrans de Glaz?Art. Malheureusement malgré une volonté d?originalité, l?ensemble demeure plutôt linéaire.

Reproche que l?on ne peut faire aux grenoblois de [Melk]. Tout de noir vêtu, le quintet ne cache pas son plaisir d?être sur scène et propose un set envoûtant. Electro pop, trip-hop, pop, etc? Les samples sont d?une rare richesse, de Schubert à un bruitisme expérimental, et surprennent un auditeur attentif. La voix de Sabrina permet d?ensorceler définitivement la salle et s?assurer ainsi un franc succès parachevé par un morceau « disco ».

C?est le transalpin Fabio Viscoglioso qui clôture la soirée. Un chant en italien pour une ambiance de crooner parfois un peu désuète. Le résultat reste intéressant : rock malgré tout mais sans excès. Peut-être en profite-t-on d?ailleurs un peu plus sur disque, tranquillement installé dans un canapé ??

reste du festival
mardi 28 janvier 2003 : My Little Cheap Dictaphone, Girls in Hawaii, Starving
mercredi 29 janvier 2003 : Dead Pop Club, Frigo, 13th Hole
vendredi 31 janvier 2003: Madinka, Beth, Asyl

Chroniqueur
  • Publication 165 vues30 janvier 2003
  • Tags
  • Partagez cet article