"> Dans la série des Inaperçus 2003 - Indiepoprock

Dans la série des Inaperçus 2003

Dernier soir sous dominante eighties. Asyl propose un punk glam, hot wave aux rythmes entraînants et riffs accrocheurs. Le groupe est sans aucun doute charismatique, et, le chanteur maniéré contribue pleinement à un jeu de scène travaillé : « Un, deux, trois, quatre? Je prends la pose ». Leurs vêtements blancs, nouvelle couleur de l?uniforme gothique, parfait l?effet de scène. Le groupe séduit, se sort des clichés 80?s, et après un set très efficace, Mathieu Peudupin, sorte de Sid Sirkis, Roi des sales bêtes, se jette dans la batterie qui fini en pièces. Teigneux mais plein d?avenir !

Dur de rivaliser après un tel set. Beth qui a adopté la même tenue de scène que [Melk] (?) s?empare de la scène sur un instrumental réussi. Pop rock en français pour un groupe qui sera sûrement signé pour son prochain album. Si les musiciens ont une réelle personnalité et proposent d?intéressantes idées, la chanteuse, quant à elle, déçoit par son manque de présence. Le public semble pourtant conquit?

Pour conclure le festival : Madinka. Derniers protégés de Nicolas Sirkis, on comprend rapidement pourquoi. Pourtant si chez leurs cousins de Daisybox, nous sentons des influences mais une propre créativité, de Madinka au plagiat, il n?ay a qu?un pas. Le public ne s?y trompe pas d?ailleurs, alors que le groupe a assuré les premières parties de la tournée d?Indochine, il est absent de cette soirée ; Daisybox, l?année précédente faisait salle comble? En d?autres termes, si cela reste bien fait, trop c?est trop !!!

Cette année encore, le Festival a répondu à l?appel pour proposer une riche sélection de groupes indé qui malgré certaines incohérences et interrogations, devraient pour la plupart faire parler d?eux comme l?ont fait auparavant Tahiti 80, Eiffel, Mickey 3D ou Prohom. Si les festivals qui tentent de faire découvrir de nouveaux artistes plein d?avenir sont nombreux, rares sont pourtant ceux qui ont l?écho de ce Festival qui ne passe pas si Inaperçus que cela.

reste du festival
mardi 28 janvier 2003 : My Little Cheap Dictaphone, Girls in Hawaii, Starving
mercredi 29 janvier 2003 : Dead Pop Club, Frigo, 13th Hole
jeudi 30 janvier 2003 : Fabio Viscoglioso, [Melk], Stasola

Chroniqueur
  • Publication 192 vues31 janvier 2003
  • Tags
  • Partagez cet article