"> Interview de Mansfield. TYA - Indiepoprock

Interview de Mansfield.TYA

Mansfield.TYA

A l’automne dernier, Julia (Lanoë) et Carla (Pallone) qui forment le duo Mansfield. TYA ont donné naissance à « NYX », leur troisième album. Elles reviennent pour nous sur la génèse de cet album et sur la tournée à venir. Interview décalée.

*
Outre un très joli score au Scrabble, NYX est avant tout la déesse grecque de la nuit mais aussi votre premier album thématique.
Qu’est ce qui vous a donné envie de vous lancer dans ce concept ? Et sur ce thème ?

Julia :
Je range les cartes de visite et les adresses dans un petit carnet en cuir que ma soeur m’a offert. Ensuite quand j’ai terminé un carnet ma soeur m’offre un autre carnet en cuir. Plus sombre ou plus foncé.

Carla :
Ah oui, on m’a dit que ca fait 21 points!
En fait, nous nous donnons toujours plus ou moins une thématique, meme si elle n’est pas forcément annoncée… Au moins une direction pour composer.  Dans le cas de Nyx, elle est explicite : notre album evoque effectivement plusieurs emotions que suscitent la nuit, et qui nous rassemblait : les rêves, la peur, l’obscurité, l’insomnie…

*
Vos albums n’ont jamais été synonymes de joie de vivre et NYX n’échappe vraiment pas à la règle.

Julia
: Ensuite pour noël j’ai découvert que mes parents mettaient les cadeaux au pieds du sapin. Mon chagrin fût immense. Heureusement j’avais eu musclor pour détruire la crèche de ma tante Gisèle.

Carla : L’autre jour, un journaliste observait que notre musique était effectivement empreinte de mélancolie, mais sur son t shirt était écrit : « sad songs make me happy », je suis tout a fait d’accord avec lui (le t-shirt).

*
Quelles ont été les conditions d’écriture pour parvenir à un tel résultat ?

Carla :
Nous avons enregistré Nyx nous même, dans notre studio « Sylvestre et Maucotel ». Cela nous a permis de ne pas subir les contraintes techniques de l’enregistrement, mais de les sublimer. Il n’y avait plus de frontières entre la composition et l’enregistrement, mais une experimentation globale. La programmation est donc naturellement devenue un outil supplementaire, pour soutenir les voix et les cordes que nous avons nettement privilegié et qui nous caractérisent. Pour le reste, nous sommes un vrai duo, nous composons et écrivons ensemble, meme si certains textes nous viennent de nos amis, Marion Jdanoff par exemple…

Julia :
Il ne m’est plus permis depuis de ne pas satisfaire à mes envies. HÉDONISME dirait Carlos si il vivait encore. Mais il est mort car il était trop Gros.

*
ThomR a réalisé récemment une mise en images très esthétique de votre titre « Animal ». Il vous aurait aussi suivi et filmé tout du long de l’enregistrement de NYX.
Vous pouvez nous en dire plus sur ce projet ? Une date de sortie ?

Carla :
Nous avons rencontré ThomR aux rockomotives à Vendome, il ya deux ans. Il avait alors filmé notre live, et ses images nous ont beaucoup touchées. Elles semblent évidentes : Thom filme comme s’il jouait de la musique. Alors que nous aimons les musiques visuelles, lui semble aimer les images musicales… ThomR nous suit donc depuis, et nous a tenu compagnie pendant l’enregistrement et les tournées… Il sortira un film sur Nyx dans les prochains mois…

Julia :
Je n’ai jamais fait de test de QI. Je suis très curieuse de savoir si je suis brillante, débile ou juste normale. Ou peut-être normale un peu brillante ou alors normale qui tire vers le débile ou débile profonde ou alors brillante matinée de débilité ou normale-normale juste dans la moyenne.

*
Le single « Des coups, des coeurs », se distingue par ses percussions très « catchy » et son phrasé particulier. Peux-t-on y voir une petite touche gainsbourienne ?

Julia :
Gainsbourg c’est comme Metallica, j’aime bien.

Carla :
Des coups des coeurs, c’était le premier jour de soleil et de printemps sur la côte Atlantique ! Sinon j’aime bien Charlotte aussi!

*
NYX contient beaucoup plus de morceaux à « tendance électro » que les précédents.
Comptez-vous reproduire cela sur scène ou opter pour des adaptations acoustiques ?
Je pense notamment à la belle adaptation au piano de « You’re the woman » sur votre précédente tournée.

Carla :
Nous restons un duo, ce qui nous oblige à observer un certain minimalisme que nous affirmons volontiers. Nous avons bien profité du travail en studio, mais l’energie et les versions live sont complètement differentes..

Julia :
 J’aime bien parler mes chansons car c’est difficile de ne plus couper les phrases comme quand on les chante. Je fais ça sous la douche le matin.

*
Y-a-t-il des titres en particulier, anciens comme nouveaux, que vous appréhendez de jouer en live ?

Carla : Ca dépend des jours! J’essaye surtout de rester sincère!

Julia :
J’ai un nouveau pull qui fait très années 80 sur les autres mais il est totalement 2011 sur moi.

*

Vous serez au Café de la Danse de Paris le 09 décembre prochain. Impatientes ?

Julia :
Finalement, il n’y a pas tant de places que ça !

Carla :
Et à la Cigale au printemps!

*
Quelque chose à dire sur le public parisien ?

Julia :
Paris est la ville que je préfère en France. J’aime bien y vivre même si je ne sais pas pourquoi.

*
Avez vous déjà des plans en tête pour l’après tournée ?

Julia :
Je vais aller en Floride, et ensuite en Martinique et encore après en Colombie. Je vais aller dans mon salon, lire un livre et ensuite dans le garage pour découper ce qui reste du corps de la fille que j’ai enfermé il y a 15 jours quand il faisait encore du soleil.

Carla :
 Des plans par milliers. Des « renyx » notamment, pour l’instant. Des reprises et des remixs de Nyx qui sortiront sous une ou autre forme. Le film de Thom aussi que j’attend impatiemment…

*
On dit que d’ici la fin de l’année 2012, les principales majors pourraient peut-être abandonner le support CD au profit des formats dé-matérialisés.
Et vous, croyez-vous encore au support physique ?

Julia :
J’ai un tempérament inquiet.

Carla :
Et là je me demande si je suis matérialiste! En tous cas mes amis viennent de m’offrir une platine vynil!

*
Question bonus
J’ai noté que l’on retrouve plusieurs fois dans les textes de NYX, le terme « cheval » (Nightdrive/Apocalypse, Cavaliers, Animal). Et je pourrais même évoquer le titre d’une certaine chanson, d’un certain groupe… :)
Vous avez quelque chose de spécial envers les équidés ?

Julia :
Un cheval c’est toujours mieux qu’un dauphin ? non ?

Carla :
Pure coïncidence pour ma part. Je préfère les montagnes!

tumblr_lrbb45cpCH1r3345ro1_250

 

Chroniqueur
  • Date de l'interview 818 vues
  • Tags Mansfield.TYA
  • Partagez cet article