"> Interview de Piers Faccini - Indiepoprock

Interview de Piers Faccini

Qu’est ce qui t’a poussé à t’investir seul dans cet album ?
 
C’est le besoin de vouloir arranger ce disque entièrement selon ma volonté, de pouvoir prendre en main tous les aspects de la création musicale. Il faut dire que j’aime bien travailler seul. Pour mes deux précédents disques, je pense que je n’avais pas la confiance suffisante pour assurer l’enregistrement en étant le seul maître à bord, mais pour Two Grains of Sand, j’ai réussi à être complètement autonome et à m’immerger dans la création musicale sans l’appui d’autrui.
 
 
En quoi l’apport de Renaud Létang a été décisif ?
 
Une fois que j’ai enregistré le disque tout seul de mon côté, je l’ai apporté à Renaud qui s’est occupé de la finition de l’album. Son rôle a été décisif pour maintenir une cohérence globale entre les chansons et donner son avis sur les arrangements que j’avais écrits. Nous sommes allés au studio Ferber pour réenregistrer certaines parties instrumentales et achever le disque.
 
 
Est-ce un parti pris de vouloir créer une palette contrastée de chansons sur Two Grains of Sand comme ces couleurs qui ornent la pochette ?
 
C’est difficile pour moi de répondre à cette question, ce que je peux dire c’est que pour créer un beau tableau, il ne faut pas se priver de couleurs
 
 
Qu’est ce qui d’après toi te distingue de la mouvance folk un peu fourre-tout à laquelle on risque de te cataloguer ?
 
Ce qui me distingue est l’influence de diverses musiques du monde, malienne, brésilienne, africaine, indienne… Même si bien sûr, je reste très marqué dans mon écriture par les schémas de la chanson anglaise, et en particulier Nick Drake ou John Martyn
 
 
Penses-tu que le statut solitaire de songwriter est un moteur pour sa création ?
 
Dans mon cas, oui, c’est un moteur, c’est aussi un besoin essentiel pour créer. Mais la solitude pour moi n’est pas quelque chose que je subis, c’est quelque chose de volontaire et de positif dont je me sers, et de toute façon, je suis incapable de faire autrement.

Chroniqueur
  • Date de l'interview 239 vues
  • Tags Piers Faccini
  • Partagez cet article