"> Katerine - Indiepoprock

Katerine

Chemise rose, pantalon vert, cravate rayée rouge et noire. C?est ainsi que Katerine débarque sur scène accompagné de ses acolytes, les Littles Rabbits. Devant une Cigale complète, et un public à l’enthousiasme éclatant?

En toute logique, la majorité de la set-list se compose des titres du dernier album de Katerine (« Robots après tout », sorti en octobre 2005). Ces morceaux, arrangés parfaitement à la sauce rock pour la scène, s?enchaînent avec efficacité. Le public, conquis d?avance, jubile, et le sol de la fosse tremble sous le poids des spectateurs qui s?agitent. Très bon signe ! Toujours nonchalant et l?air de rien, Katerine fait de temps à autre des interventions entre les morceaux, en maniant toujours l?humour décalé et l?absurde, conforme à l?image du personnage et à ses textes.

Les morceaux discoïdes comme 100% VIP, Louxor j?adore (sur lequel une danseuse à boa déboule sur scène) ou le plus subversif Le 20-04-2005 (qui met en scène Marine Le Pen), sont les moments forts du concert. On prend également plaisir à l?écoute des morceaux présents sur les albums précédents : Les Grands Restaurants ou Barbecue à l?Elysée (extraits de « Huitième ciel »), Poulet n° 728120 ou Je Vous Emmerde (sur « Les créatures »), Comme Jeannie Longo (sur « Les mariages chinois »).

Un dernier rappel clôture le concert sur Louxor j?adore à nouveau, mais avec un petit plus qui fait toute la différence : les Rabbits ont pu se changer et reviennent en arborant les perruques blanches, les fameux sous-pulls roses et slips blancs que l’on pouvait admirer sur la pochette de « Robots après tout »).

Bref, un concert énorme, on rit, on danse, on regrette que cela passe tellement vite? on en redemande !!

Chroniqueur
  • Publication 187 vues21 mars 2006
  • Tags
  • Partagez cet article