"> "Les Saisons du Silence" - Indiepoprock

« Les Saisons du Silence »

Virago. Pour commencer, j’évacue tout de suite ce mot qui me brûle les lèvres. Ce groupe aussi important que…Peu importe qui. Ce groupe qui hurla « Parfaite te ment », « La Chair » ou « Je », ou encore « Personne », propulsant le rock en français, et non le rock français, tellement haut, que les éclats de ces chansons résonnent encore, comme des acouphènes terribles et magnifiques. Alors Olivier Depardon, forcément, porte les stigmates absolument inoubliables de ces brûlots indépassables.

Il porte en lui cette énergie terrifiante mais belle. Ce talent singulier d’écrire des titres d’une violence renversante, et qui, pourtant, parviennent à déclencher des émotions complexes, tristes et mélancoliques. Mais arrosées au kérosène.

Aussitôt ils s’enflamment, éclairent tout ce qu’il y a autour d’eux. Et deviennent, avec la même intensité, la même rage, des chansons cocktails Molotov, à la beauté noire, à la force brute. Des paroles épileptiques, scandées. Poésie musclée et rude. Un phrasé aux frontières du hip hop, qui a fait date, que l’on a entendu ailleurs depuis. Même si Olivier Depardon en reste le maître incontestable.

 

10407148_734160856648757_8015686033731443033_n

Yan
Chroniqueur
  • Publication 366 vues6 décembre 2014
  • Tags Vicious Circle
  • Partagez cet article