"> Admiral Freebee @ Botanique - 16 Décembre 2014 - Live Report - Indiepoprock

Admiral Freebee @ Botanique – 16 Décembre 2014


Comme on aime expérimenter chez indiepoprock, on a envoyé au concert d'Admiral Freebee une belge fervente supportrice du groupe et un français qui n'en avait jamais entendu parler pour leur faire confronter les points de vue ; voyons ce qu'ils ont pu chacun en penser.

En cette froide nuit d’hiver bruxellois, nous avons préféré rester bien au chaud au Botanique, lieu fétiche de tout fan belge de rock indépendant qui se respecte, pour aller voir sur scène un taulier de la scène flamande, Tom van Laere a.k.a. Admiral Freebee. Voici ce sur quoi nos discussions se sont portées à la fin du concert :

Nassim : Venant de l’autre côté de la frontière, j’ai souvent entendu parler de nombreux groupes belges : des légendaires dEUS, que nos collègues allaient d’ailleurs voir au Bataclan pendant que nous étions à Botanique, aux tubes des années nonante (comme on dit par ici) de K’s Choice ou Hooverphonic en passant par les jeunes pousses comme Puggy ou Absynthe Minded sans oublier Ghinzu, Girls in Hawaii ou même l’électro-rock de Soulwax. Pourtant Admiral Freebee, malgré plus de 10 ans de carrière, m’était complètement inconnu jusqu’à ce soir. Est-ce que tu peux m’en dire un peu plus sur le personnage et sa place dans la scène belge ?

Manon : Il est vrai qu’Admiral Freebee n’a pas traversé les frontières et pourtant, c’est une petite pépite présente depuis pas mal de temps sur la scène belge maintenant, enfin surtout la scène flamande. C’est une vraie icône, d’ailleurs au Bota, ça s’est ressenti. Il n’y avait pas beaucoup de francophones dans la salle. Cela ne les empêche pas de tourner en Wallonie dans des gros festivals tels que Dour. Pour les français, vous avez peut-être connus Admiral Freebee à un concert de dEUS ou de Neil Young en première partie. Pas très connu, mais associé à de gros noms ! Et pour toi, en tant que newbie, grosse découverte ? Tu as été conquis ?

Nassim :  C’était sans le moindre doute une très agréable découverte et un concert majoritairement réussi. Les morceaux sont très solides et la setlist a réussi à dégager une grande homogénéité et une personnalité forte, qui m’a évoqué plusieurs fois Tom Waits, tout en proposant des chansons suffisamment variées pour ne pas jamais sonner répétitif ; j’ai juste un peu coincé sur Oh Darkness qui est certes efficace, mais ne semblait pas coller au reste de l’univers du chanteur, même si à la réaction du public je suppose que c’est son « tube ». En tout cas le gros point fort c’est qu’Admiral Freebee s’entoure sur scène de musiciens très talentueux à qui il semble laisser une importante liberté d’expression, j’ai régulièrement eu l’impression que certains passages, voire même certaines paroles, étaient improvisés.

Manon : En effet, ils sont vraiment partis dans tous les sens durant le live ! Beaucoup d’impro ce qui rendait le concert encore plus intéressant, la grandeur du groupe est vraiment révélée sur scène. Grâce à l’impro, chaque musicien a pu être mis en avant. Les quelques solos étaient vraiment bons et soulignaient le talent de tous les membres du groupe. Ils ont tous une présence scénique très forte et grâce à cela, je suis très vite rentrée dans l’ambiance du concert. J’aimais déjà Admiral Freebee en version studio, mais là, je suis totalement conquise maintenant ! Après le concert, as-tu écouté leurs albums ? Conseillerais-tu ce groupe à un ami?

Nassim : J’ai réécouté la plupart des morceaux du concert et j’ai eu une impression mitigée. D’un côté les ballades sont parfaitement maîtrisées en studio, en particulier Rags ‘n’ Run est une petite merveille, toute en délicatesse et simplicité, qui ne m’avait pas vraiment marqué pendant le concert. De l’autre côté les morceaux qui semblaient funs et généreux en live m’ont vraiment déçu dans des versions studios qui sonnent étriquées, toute l’énergie semblant dissipée dans une production trop lisse, Always On The Run en particulier sonne fade sur disque alors que c’était peut-être le moment le plus excitant du concert ; en toute honnêteté j’aurais écouté ça avant le concert, je n’aurais peut-être plus eu envie d’y aller !
Je pense quand même que je recommanderais Admiral Freebee à certaines personnes, celles qui aiment un rock assez classique, mais en ont marre d’écouter les mêmes choses en boucle… ça pourra peut-être paraître péjoratif à certains (ça ne l’est pas), mais l’évidence me paraît de le recommander à mes amis qui adorent M, les qualités et défauts ne sont pas les mêmes, mais il y a suffisamment de similarité dans le style et l’esprit pour probablement faire mouche. Mais contrairement à M, dont le concert en festival reste une des expériences live les plus irritantes auxquelles j’ai assisté, je recommanderais de découvrir Mr Freebee sur scène.

Manon : Pour ma part, j’ai eu exactement les mêmes impressions sur les différences entre les morceaux live et studio! Du coup, j’ai apprécié des morceaux qui ne m’avaient pas forcément transcendé en version studio. Ce live était vraiment rempli de surprises.
Par contre, pour ta comparaison avec M, je ne rejoins pas forcément ton point de vue! Pour les similarités, je suis d’accord et je pense qu’un fan de M appréciera Admiral Freebee. Par contre, pour ma part, M en live n’était pas une si mauvaise expérience alors je suis tentée de conseiller les deux artistes en live… Après les goûts et les couleurs, ce n’est jamais évident! Bref chers lecteurs, si vous êtes des petits curieux, n’hésitez pas à écouter ce groupe belge qui mérite un peu plus de reconnaissance à mon goût.

Chroniqueur
Chroniqueur
  • Publication 450 vues13 janvier 2015
  • Tags Admiral Freebee
  • Partagez cet article