"> Johnny Mafia @Trabendo, 01/07/21 - Live Report - Indiepoprock

Johnny Mafia @Trabendo, 01/07/21


Le Supersonic joue à l'extérieur et, pour ouvrir les festivités, la première soirée propose Dye Crap et Johnny Mafia sur la terrasse du Trabendo.

Il fait doux quand les Johnny sont encore dans le public à papoter, attendant sagement que Dye Crap égrenne les chansons de leur 1er album bourré d’énergie, idéal pour maintenir la pression de cette journée qui se termine. 

Johnny Mafia prend la scène et, d’entrée de jeu, c’est le duo basse – batterie qui impressionne;  Enzo est on ne peut plus carré et strict, frappe sèche comme un cep de vigne, William y ajoute des lignes de basse blindées de mélodies… Bref, le décor est planté et on se fait déjà cueillir à froid… Les titres s’enchaînent, et là, ils dégainent Black Shoes, imparable. 

En 10 minutes, l’affaire est dans le sac. Il n’y a plus qu’à les laisser faire et ils déroulent. Théo et Fabio, au diapason, balancent les riffs et les mélodies qui font que chaque chanson prend une dimension supplémentaire sur scène.

Ça transpire la joie de retrouver le public et les décibels qui vont avec, sans oublier les enchaînements au cordeau, mention spéciale à la triplette Sentimental, Sleeping, Trevor Philippe.

Sleeping (Michel -Michel-Michel datant de 2016) nous rappelant que, très tôt, le groupe a trouvé la bonne formule pour proposer d’excellentes chansons et cultive cette capacité au fil des albums. Sentimental, sorti en mai dernier, marquant l’évolution irrésistible du groupe. 

Pendant 1 heure, Johnny Mafia a proposé la fougue, l’insouciance et la fraîcheur de la jeunesse au fil d’un set impeccable, parfaitement construit et maîtrisé, tels de vieux briscards… Bref, le meilleur des 2 mondes, en particulier sur Split Tongue et ACO… certains n’y verront que de l’énergie brute, d’autres, le travail nécessaire pour les composer et les retranscrire en live ; tous y verront un groupe à la cohésion sans faille.

Après plus de 10 ans d’existence et 250 concerts, Johnny Mafia n’est plus un jeune groupe mais un groupe de jeunes qui a énormément appris au fil des concerts, qui peaufine ses chansons, bosse son set pour, au final, aboutir à un relâchement total sur scène et sur disque. 

On finit par les retrouver, comme au début de la soirée, dans le public, partageant des bières et des bons plans musicaux (Equipe de foot entre autres), tout simplement. Il est l’heure de rentrer et de les laisser filer vers le prochain concert… 

Il faut bien que tout le monde puisse en profiter.

Live-report signé Cyrille Rapin

Mes Disques A Moi | Facebook

Rédacteur en chef
  • Publication 695 vues9 juillet 2021
  • Tags Johnny Mafia
  • Partagez cet article