"> Laura Veirs @ Espace Culturel Leclerc (Niort) - 02 octobre 2004 - Live Report - Indiepoprock

Laura Veirs @ Espace Culturel Leclerc (Niort) – 02 octobre 2004


Niort, samedi dernier, par une douce soirée d’octobre… Le rendez-vous est pris dans la salle d’un espace culturel appartenant à une grande enseigne de distribution alimentaire. Rien de très chaleureux ni « cosy » en apparence et pourtant la salle, plongée dans l’obscurité, laisse apparaître une vingtaine de petites tables, toutes de noir drapées, une […]

Niort, samedi dernier, par une douce soirée d’octobre… Le rendez-vous est pris dans la salle d’un espace culturel appartenant à une grande enseigne de distribution alimentaire. Rien de très chaleureux ni « cosy » en apparence et pourtant la salle, plongée dans l’obscurité, laisse apparaître une vingtaine de petites tables, toutes de noir drapées, une bougie posée en leur milieu. L’atmosphère est conviviale, presque romantique.

Laura Veirs arrive sur scène accompagnée de Karl Blau, un des multi-instrumentistes qui ont collaboré à son dernier opus. Originaire de Seattle, Laura Veirs est une petite nana toute menue, vêtue d’un T-shirt rouge et d?’n pantalon marron, baskets aux pieds, les cheveux châtains-clairs tirés et attachés en arrière, affublée de grosses lunettes aux montures noires qui lui donnent encore l’air d’une étudiante. Elle attrape sa guitare, s’accorde légèrement, regarde son acolyte, dit « Bonsoir » à l’assistance et le concert débute. Laura Veirs est de la génération de ces filles qui jouent un folk intense chargé émotionnellement et qui le font bien, comme Joanna Newsom ou Cat Power. Il est vrai que l’association avec Chan Marshall est évidente tant leurs voix légèrement voilées sont envoûtantes et leurs univers proches.

Son nouvel album, le magnifique « Carbon Glacier » est bien évidemment mis à l’honneur, Laura Veirs est totalement habitée par ses chansons et le public frissonne. Shadow blues, Rapture, Ether sings, Anne Bonny Rag, autant de chansons belles à mourir, pleines de mélancolie et de poésie. Sur scène, Laura Veirs est touchante. Elle blague en anglais avec le public, était à Bordeaux la veille, y a bu du vin rouge… Regard en coin avec Karl Blau, ils rigolent… On aurait souhaité être avec eux…

Le concert se termine par le quasi « tube » The Cloud Room puis Laura et Karl disparaissent. Quand ils reviennent, c’est pour nous offrir en guise de rappel deux chansons dont une superbe version de Through December issue de son deuxième album. En résumé, beaucoup d’émotions durant cette prestation et un grand merci à Laura Veirs.

Chroniqueur
  • Publication 271 vues2 octobre 2004
  • Tags Laura Veirs
  • Partagez cet article
Laura Veirs @ Espace Culturel Leclerc (Niort) - 02 octobre 2004
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment