"> Sourya @ Le Pulp - 16 février 2005 - Live Report - Indiepoprock

Sourya @ Le Pulp – 16 février 2005


Pour les couche-tard, le Pulp est un repère de choix. Les soirées « Dans mon garage » (trois mercredis par mois) sont mixtes, et contrairement à ce que leur nom suggère, la programmation ne se limite pas aux groupes à trois accords. Ce sont tous ceux qui animent les nuits parisiennes et autres soirées rock souterraines qu’on […]

Pour les couche-tard, le Pulp est un repère de choix. Les soirées « Dans mon garage » (trois mercredis par mois) sont mixtes, et contrairement à ce que leur nom suggère, la programmation ne se limite pas aux groupes à trois accords. Ce sont tous ceux qui animent les nuits parisiennes et autres soirées rock souterraines qu’on y retrouve.

On croise les trois membres de SOURYA qui sirotent un verre, en attendant patiemment leur heure sur les canapés rouges. Pas de scène, mais la salle est assez vaste pour que le public s’organise en demi-cercle autour du groupe, genre entente cordiale entre ceux qui veulent voir et ceux qui préfèrent danser. Le point commun ? On écoute.

Parce que la musique de SOURYA est riche, parce que toute l’essence du rock (ce qu’ils appellent assez justement « frustration ») est contenue dans ces chansons efficaces, structurées par les beats de l’ordinateur. Basse en boucles hypnotiques qui interroge, une voix douce qui se pose dessus. Quand la guitare s’affirme et domine, l’intensité émotionnelle est à son paroxysme.

Une jeune fille s’approche du chanteur-guitariste et passe ses mains sur ses cheveux et ses bras, elle reprend sa place, hésite, puis réitère son geste. SOURYA poursuit son set, raccourci ce soir : les ballades ont été éliminées au profit des titres aux rythmes plus affirmés. Un show qu’on trouve, comme toujours, trop court mais parfaitement maîtrisé.

Chroniqueur
  • Publication 239 vues16 février 2005
  • Tags Sourya
  • Partagez cet article