"> Sans titre - 2006-07-01 - Paris [Parc Floral] - Live Report - Indiepoprock

Sans titre – 2006-07-01 – Paris [Parc Floral]


L?édition 2006 du Paris Jazz Festival a commencé le 10 juin et s?achève le 30 juillet. Comme chaque année; le jazz s?enracine dans le cadre verdoyant du Parc Floral de Paris, avec des concerts gratuits qui ont lieu chaque samedi et chaque dimanche en plein air. La programmation de cette année propose un panaché de […]

L?édition 2006 du Paris Jazz Festival a commencé le 10 juin et s?achève le 30 juillet. Comme chaque année; le jazz s?enracine dans le cadre verdoyant du Parc Floral de Paris, avec des concerts gratuits qui ont lieu chaque samedi et chaque dimanche en plein air.

La programmation de cette année propose un panaché de qualité révélant les multiples facettes du jazz du blues au funk en passant par le jazz fusion, le be-bop, le jazz vocal? et permet par la même occasion d?assister aux performances d?Ahmad Jamal, Richard Gallliano, Didier Lockwood, Mario Canonge, Kenny Garrett, Bojan Z?

La journée du 1er juillet était placée sous le signe de la ‘Celebration du Groove’.

Le groupe français NoJazz ouvre pour The RH Factor. Première partie finalement assez peu intéressante. Les cinq membres de NoJazz ont certes les mérite de réussir à dégager une dose de bonne humeur et d?enthousiasme qui va avoir son effet sur le public, mais musicalement, leurs morceaux ressemblent plus à de l?électro-dansante (très basique et sans saveur particulière), sur laquelle se greffe des cuivres (trompette, saxo.) L?attitude du groupe, ses mimiques et son comportement général lassent également bien vite. A retenir cependant : la prestation de Guillaume Poncelet, trompettiste émérite qui officie également dans le très bon groupe d?électro-jazz français Wise. http://www.naive.fr/artiste_naive.php?id=104

On passe ensuite aux choses sérieuses avec le concert de The RH Factor, combo mené de main de maître par le trompettiste américain Roy Hargrove. Avec un mélange très réussi de jazz, de funk et de soul, Roy Hargrove et ses compères ont un sens du groove inimitable et maintiennent le public en haleine du début à la fin, que ce soit sur les morceaux les plus rythmés et dansants que sur les titres plus intimistes.
La formation est ici composée de 8 musiciens : claviers, basse, guitare, batterie, saxophones et trompettes ; chacun improvisant tour à tour, tandis que les autres se mettent religieusement sur le côté, pour se mettre en retrait et écouter attentivement leur ‘collègue’. Comme par exemple sur How I know, un des temps forts de ce concert ; où le batteur, accompagné en douceur par les claviers, nous livre une belle version extended du morceau en chantant par-dessus.
Même si le deuxième album de The RH Factor (https://www.indiepoprock.fr/review.php?id=1657 « Distractions », sorti en mai dernier) est un peu en dessous du premier (l?incontournable « Hard Groove »), les prestations live du collectif sont toujours très enthousiasmantes et impressionnantes de maîtrise.

La grande classe, tout simplement.

Chroniqueur
  • Publication 146 vues1 juillet 2006
  • Tags
  • Partagez cet article