"> Telemark - St-Ouen [Studios Capitol] - 16 décembre 2006 - Live Report - Indiepoprock

Telemark – St-Ouen [Studios Capitol] – 16 décembre 2006


Deux jours après leur concert aux Instants Chavirés (à Montreuil), on retrouve sur scène le jeune groupe pop français Telemark dans le cadre du nouveau tremplin musical Fallenfest (qui se déroule dans les studios Capitol à St Ouen). Telemark, composé de quatre membres (chant, guitare, basse, batterie), s’est constitué il y a seulement quelques mois, chacun […]

Deux jours après leur concert aux Instants Chavirés (à Montreuil), on retrouve sur scène le jeune groupe pop français Telemark dans le cadre du nouveau tremplin musical Fallenfest (qui se déroule dans les studios Capitol à St Ouen).

Telemark, composé de quatre membres (chant, guitare, basse, batterie), s’est constitué il y a seulement quelques mois, chacun évoluant précédemment dans différentes formations pop / rock. Avec un nombre limité de répétitions et peu de dates dans les pattes, le groupe s’en sort remarquablement bien.

La recette de Telemark est simple mais redoutablement efficace : des petites pop-songs acidulées et entraînantes desquelles se dégage beaucoup de fraîcheur (Fish And Chips, Image fixe…). Des constructions simples, des mélodies habiles qui donnent envie de taper du pied et de dodeliner de la tête, des paroles légères et des refrains qui restent facilement en mémoire… des caractéristiques qui s’apparentent visiblement à la définition du "tube" (dans le sens positif du terme) !

Comment ne pas se laisser porter par cette pop directe et sans artifices? Le public ne s’y trompe pas et se laisse rapidement séduire par la prestation du groupe. Avec un set en place, une énergie intelligemment dosée (sans tomber dans l’écueil du sur-jeu), les huit chansons présentées par les Telemark forment un bel ensemble, sautillant de bout en bout. Quelques points sont évidemment perfectibles… mais même les passages un peu plus approximatifs en termes de structure ne sont pas à punir ; ils font partie du charme et de l’authenticité du jeune groupe.

Les Telemark se définissent eux-mêmes le mieux : ‘Music to make people feel like : having sex, getting drunk, dancing like Michael Jackson, smashing gear, being naked at the office, farting in the subway, crying at Disneyland, laughing at burials…’ C’est écrit sur leur page Myspace… et rien que pour ça, ça vaut le coup d’y aller jeter un œil et une oreille.

Merci à Thomas Dromer pour les photos

Chroniqueur
  • Publication 113 vues16 décembre 2006
  • Tags
  • Partagez cet article