"> Zwan @ La Cigale - 02 février 2003 - Live Report - Indiepoprock

Zwan @ La Cigale – 02 février 2003


Ce début d’année 2003 était très attendu des fans de Billy Corgan, ex-leader des Smashing Pumpkins. En effet, le grand chauve nous revient avec un nouveau groupe, un nouvel album et un concert unique à la Cigale le 9 Février. Cette nouvelle formation s’appelle Zwan et se compose également de Jimmy Chamberlain à la batterie […]

Ce début d’année 2003 était très attendu des fans de Billy Corgan, ex-leader des Smashing Pumpkins. En effet, le grand chauve nous revient avec un nouveau groupe, un nouvel album et un concert unique à la Cigale le 9 Février. Cette nouvelle formation s’appelle Zwan et se compose également de Jimmy Chamberlain à la batterie (ex-Smashing Pumpkins), Paz Lenchentain à la basse (ex-A Perfect Circle), Matt Sweeney (ex-Chavez) et David Pajo (ex-Slint) aux guitares. Zwan se retrouve donc à Paris 3 jours avant la sortie de leur premier opus « Mary Star Of The Sea » dans les bacs.

9 Février 2003 : Nous y sommes, la pluie n’a pas arrêté la foule qui se presse aux portes de la Cigale. Parmi les discussions certains mots reviennent constamment : Smashing Pumpkins. Beaucoup étaient déjà là en 2000 à Bercy pour le dernier show parisien des citrouilles. En 3 ans la pression a monté et beaucoup attendent Billy au tournant…

La Cigale est remplie, AS Dragon, le groupe qui assure la première partie entre en scène. Ce groupe français encensé par la critique nous délivre une electro-pop habile soutenue par une chanteuse androgyne surboostée. Malgré tout, le groupe repart sans avoir vraiment convaincu le public. Quelques minutes de Massive Attack le temps de faire place nette, les lumières s’éteignent…

Billy arrive dans une profusion de cris et d’applaudissements… suivi par les autres membres du groupe. J’ai rarement vu un public aussi bruyant. Le ton est donné. Billy joue avec le public, prend quelques poses et entame son set par « Mary Star Of The Sea », un titre très calme du nouvel album. On découvre alors un line up très similaire à celui des Smashing avec une bassiste charmante qui rappelle étrangement Melissa Auf Der Maur et un guitariste effacé (David Pajo) qui fait penser à James Iha. Le groupe enchaîne les ballades électriques « Declaration of faith », « Lyric », « El Sol ». Billy est accompagné au chant par Paz qui apporte un réel plus. Zwan dégage une réelle « énergie positive », Billy et Paz s’échangent des sourires, jouent avec le public et on semble vraiment loin de l’époque où Billy était accusé d’être mégalo et de faire régner la terreur au sein des Smashing. Pour « Come With Me » David Pajo échange sa guitare contre un harmonica pour une chanson très calme et résolument optimiste. On a du mal à comprendre pourquoi certains se mettent à pogoter… Ils seront tout de mêmes servis avec quelques chansons plus lourdes comme « God’s Gonna Set This World On Fire » qui rappelle l’époque « Mellon Collie And The Infinite Sadness ». Ce titre rappelle à nos oreilles que le son est vraiment très fort… des baffles de 4 mètres sont au contact du premier rang de la fosse à droite et à gauche. Le groupe enchaîne avec « Of A Broken Heart », une superbe ballade où les distorsions laissent place au violon de Paz puis vient le tour de « Honestly », premier single du groupe, repris en coeur par un public toujours aussi déchaîné… Le set se termine mais le groupe nous gratifie de deux rappels au cours duquel il reprend « Eighteen » d’Alice Cooper. Le groupe sort alors de scène après 2 heures de set.

Au final on ressort du concert avec la satisfaction d’avoir vu un groupe qui s’amuse et dont la qualité des titres ne déçoit pas pour peu qu’on ait intégré que Zwan n’est pas les Smashing et que le coté sombre de Billy a laissé place à une écriture plus optimiste et spontanée. Pour vous en convaincre, allez vite écouter « Mary Star Of The Sea » désormais disponible.

Fab
Chroniqueur
  • Publication 250 vues9 février 2003
  • Tags Zwan
  • Partagez cet article