"> Mort aux Jeunes #13 - Indiepoprock

Mort aux Jeunes #13

Le froid cinglant qui souffle sur le Grand Boulevard ne semble pas décourager la longue file à l’entrée de la dernière soirée Mort aux jeunes du Pulp, organisée par le collectif The_Bigger_Splashes.
Après avoir accueilli Justice et Hot Chip, excusez du peu, La Mort au Jeunes #13 accueille l’électro- pop  de Sweetlight dont le remix du Grand Sommeil d’Etienne Daho a été édité sur le  label Turbo Records de Tiga.

Une fois à l’intérieur, l’ambiance est bon enfant: entre la soirée électro-arty et la choco-boum pépito banga. La Peltag, Police Européenne du Look de la Tendance et de l’Avant-Garde projette ses archives sur écran géant, des ballons de baudruche spécialement confectionnés pour l’occasion flottent sur le dancefloor, finissant invariablement éclatés sous les talons aiguilles des filles mais aussi des garçons.

Comité Central compose avant tout pour que sa musique vive face au public, et sa participation active aux soirées « Mort aux Jeunes » donne un ton très dance floor à ses compositions et remixes. Malheureusement ce soir nous n’aurons pas droit à la présence de Catherine Ferroyer Blanchard et à ses interprétations délirantes au play-back outrancier et aux instruments Playschool fluos.

Donnant ses lettres de Noblesse au Air Djing, comme d’autres avant lui à l’Air Guitar, Comité Central offrira une petite heure de mix ligoté à sa table de mixage, dont on retiendra la micro-customisation de Killing In The Name et le Comité Central Hotchpotch Mix de I’m a Slave for You de Britney.

Souhaitons que Comité Central ait l’occasion de se produire dans de véritables salles de concerts et, tout en conservant son sens du spectacle, de collaborer avec des instrumentistes pour donner une nouvelle dimension à sa musique .

Chroniqueur
  • Publication 209 vues2 février 2007
  • Tags
  • Partagez cet article