"> "Sonique-moi" de Sylvain Fesson : un album qui doux parle - 2ème Partie - Indiepoprock

« Sonique-moi » de Sylvain Fesson : un album qui doux parle – 2ème Partie

Alors que la campagne de financement pour la sortie physique de « Sonique-moi » bat son plein, revenons, aux côtés de Sylvain Fesson, sur ce disque magnifique et sur les différentes facettes d’un artiste aux nombreuses et belles activités.

La sortie du disque est l’occasion de découvrir toute la poésie de Sylvain Fesson. Au-delà de la brillante mise en images des chansons, comme la déclinaison quasi cinématographique de son univers, on découvre la profondeur de textes habités par un quotidien transcendé. Cette dimension est si importante qu’elle est l’objet d’une contrepartie dans le cadre de la campagne. Il est ainsi possible de recevoir, en plus du cd, trois poèmes manuscrits du musicien, qui  éclairent aussi des influences majeures ; puisqu’il s’agit de textes consacrés à Leonard Cohen, David Bowie, Jeff Buckley et Alain Bashung, comme une sorte de panthéon personnel ouvert aux heureux contributeurs.

Une autre facette de Sylvain Fesson que l’on découvre grâce à la sortie de « Sonique-moi », est son travail de journaliste musical, et son incroyable « collection » d’interviews dont certaines font également l’objet d’une prestigieuse contrepartie. Six entretiens inédits sont proposés, qui de Nick Cave à Manset, de Patti Smith à Dominique A, dessinent la géographie mentale  d’un songwriter passionné et passionnant.

Mais il est temps, à présent, de laisser la place à l’auteur-compositeur-interprète lui-même. Voici donc la suite des confessions de Fesson…

Yan
Chroniqueur