"> Sylvain Fesson doux parle de la sortie physique de son premier album - 1ère Partie - Indiepoprock

Sylvain Fesson doux parle de la sortie physique de son premier album – 1ère Partie

Cet album de Sylvain Fesson est le fruit d’un lent et beau parcours. À l’encontre d’une certaine précipitation qui caractérise notre époque, il s’est donné tout le temps nécessaire de charger chacune de ses chansons d’une présence et d’une aura toute particulière. Rock tendu, atmosphère glissante et étrange, paroles ciselées ouvrant les portes d’un bel univers littéraire, folk mélancolique, électro discrète… Autant de pièces subtilement mêlées et arrangées qui ont fini par construire un répertoire terriblement attachant.

Il n’y a rien de commun dans cette collection de chansons, rien de ce que l’on a pu déjà écouter ou rencontrer. À force de sculpter patiemment ses morceaux, aidés par des musiciens brillants au service de sa vision, Sylvain Fesson semble naître artistiquement à cet instant, comme une incontournable figure ; celle d’un folk renouvelé de fond en comble, qui se plie à la langue française de la plus belle des manières.

Sylvain Fesson a en quelque sorte découvert un style, son style d’écriture musicale : hors format, poétique, éminemment visuel aussi, formidablement évocateur. Un style comme la synthèse aussi de ces dernières décennies musicales, marquées au fer rouge par Radiohead, et le basculement de la chanson française dans une ère enfin libérée de ses contraintes et traditions. Ainsi Sylvain Fesson représente une nouvelle figure, une nouvelle lecture, de la musique pop française.

Cette pop habitée par tous les possibles, de la saturation à l’acoustique, de l’intimité à la colère. Hantée par la fragilité comme par la puissance du rock.

Partons à la découverte de « Sonique-moi », qui fait l’objet d’une campagne de financement participative, en compagnie de son auteur…

 

Yan
Chroniqueur