"> Top 2023 : le bilan de la rédaction ! - Indiepoprock

Top 2023 : le bilan de la rédaction !

Si une année musicale devait être le reflet de la marche du monde, on n’ose imaginer à quoi elle aurait ressemblé en 2023… Mais si la musique reste encore et toujours un des meilleurs moyens de s’extraire de l’actualité et de supporter le monde, justement, c’est qu’elle sait, inconsciemment, intuitivement peut-être, faire un pas de côté quand cela est nécessaire. Le cas de PJ Harvey, qui aura illuminé la seconde partie de 2023, aussi bien sur disque que sur scène, est assez saisissant. En 2016, son précédent album prenait en effet la forme d’une sorte de reportage musical, fruit des pérégrinations de l’Anglaise aux quatre coins du monde. Sept ans plus tard, pour son retour, elle choisit de se réinventer musicalement et de revenir à travers une forme poétique aux racines de son Dorset natal. Evidemment, tout cela répond à une logique avant tout personnelle, mais la symbolique n’en est pas moins frappante.

Elle l’est d’autant plus qu’un des aspects forts de 2023 aura été le retour, en plus de PJ Harvey, de pas mal de grands noms qui nous accompagnent depuis longtemps déjà. Avec, à chaque fois, la même volonté de revenir à une quête essentielle, loin des turbulences. Cela faisait ainsi sept bonnes années que Blonde Redhead n’avaient plus rien publié. Les trois membres avaient même éprouvé le besoin de s’éloigner les uns des autres. Un éloignement pour mieux se retrouver pour un disque d’une pureté inattendue. Eux qui, entre élans pop sophistiqués, expérimentations electro et fibre bruitiste, paraissaient ne plus trouver de direction ont su laisser venir les choses pour un disque plein de sérénité. Quant à Sufjan Stevens, artiste torturé s’il en est, qui ne semble jamais tranquille, c’est en revenant à son art inégalable des mélodies soignées et des arrangements fragiles qu’il a atteint en 2023 un nouveau sommet.

En parlant de sommet, ce sont les Américains de Protomartyr qui ont cette année réuni le plus de suffrages dans la rédaction. Bien sûr, le caractère arbitraire d’un classement est toujours de mise mais, là encore, on peut y voir un symbole pertinent. Car voir au sommet un groupe qui maîtrise à merveille la tension, les coups de boutoir et les riffs propres au post-punk colle bien à 2023. Mais le groupe a produit avec « Formal Growth In The Desert » une oeuvre dense, en partie introspective, qui prend le temps d’installer des climats complexes plutôt que sauter immédiatement à la gorge de l’auditeur ; de la tension, de la colère, mais aussi de la réflexion.

Et puis une année musicale manquerait d’un de ses éléments si elle n’avait pu vu éclore une révélation qui fait le buzz et suscite des débats contradictoires. Alors qu’on arrive au bout de 2023, les Londoniens de Bar Italia sont ainsi au centre des débats. Ils auront animé 2023 en signant chez Matador, label emblématique de l’indie-pop, en publiant, excusez du peu, deux albums, dont le premier, « Tracey Denim », est venu se glisser dans ce classement, et on parle beaucoup d’eux. En partie d’ailleurs parce que eux ne disent rien. Pas d’interviews ou presque, des concerts sans échanges avec le public, sans rappels… Et un style a priori tellement évident que plus personne n’arrive à le démêler. Car avec sa musique lo-fi qui convoque a peu près tout l’imaginaire du rock indé de ces trente dernières années, voire plus, le trio prête le flanc à tous les blasés qui, dans le même élan, retrouvent tout ce qu’ils ont aimé depuis qu’ils s’intéressent à la musique. Ce genre de débat a toutefois un grand mérite : tant qu’on s’écharpe sur un groupe de pop, on évite de s’écharper pour de bon, et tant qu’on a envie de débattre sur la musique, c’est que celle-ci est plus que jamais vivante.

Protomartyr « Formal growth in the desert »
PJ Harvey « I inside the old year dying »
Trunks  « We Dust »
4 bdrmm « I don’t know »
5  Blonde Redhead « Sit down for dinner »
6  Signal Faible  « Nom de Domaine »
7 Not Scientists  « Staring at the sun »
8 The Murder Capital « Gigi’s recovery »
9 Shame « Food for worms »
10 Slowdive « Everything is alive »
11 Daughter « Stereo mind game »
12 Zaho de Sagazan « La symphonie des éclairs »
13 Sufjan Stevens « Javelin »
14 Blondshell – « s/t »
15 Palehound – « Eye On The Bat »
16 Nicolas Comment – « Blason »
17 Bar Italia  « Tracey Denim »
18 Patrick Wolf « The night safari EP »
19 Deleyaman  « The Sudbury Inn »
20 Palatine « Phantomaton »

 

Rédacteur en chef
Top 2023 : le bilan de la rédaction !