"> In My Head - Summer is a Killer - Indiepoprock

On a aussi écouté In My Head – Summer is a Killer

« Summer is a Killer » est un premier album. Mais il est pourtant le fruit de quelques décennies de compositions et de concerts. L’étrange fêlure spatio-temporelle traversant tout le disque se comprend donc aisément. Rien à voir avec l’obsession vintage de musiciens passionnés d’une époque en particulier, il puise ses racines authentiquement au cœur des années 90. Et cela s’entend. En prise directe avec, notamment, les joyaux mélodiques de R.E.M ou le rock survitaminé et barré du Wedding Present, In My Head déroule des chansons à la beauté délicate, mais pleines d’une énergie à peine contenue.

L’album ancré profondément dans la pop indé en livre une magnifique vision, toute en nuances et clair-obscur. Comme la perpétuelle guerre que se livre le jour et la nuit, l’ombre et la lumière. Il en résulte une musique qui refuse de choisir entre des vérités tranchées et préfèrent plonger dans les méandres mélodiques de la subtilité.

A l’instar, influence largement revendiquée, de The Cure, dont le répertoire trop souvent assimilé à la simple noirceur est infiniment plus riche. Une musique qui se décline de la new-wave à la pop la plus raffinée. « Summer Is a Killer » est forgé dans ce matériau intemporel. Il est composé pour se frayer dans le temps, capturant une part d’éternité, pour ne pas écrire de jeunesse éternelle.

Yan
Chroniqueur
In My Head - Summer is a Killer