"> King Krule - You Heat Me Up, You Cool Me Down - Indiepoprock

On a aussi écouté King Krule – You Heat Me Up, You Cool Me Down

Après « Man Alive! » datant de l’année dernière (chronique du 4 mars 2020), King Krule a proposé en septembre dernier son second album live : « You Heat Me Up, You Cool Me Down ». Il fallait revenir sur cet artiste avant de clôturer cette année.

Ces 17 titres tirés des concerts à Paris & Amsterdam, entre confinement et libération (ou le contraire), expriment une intensité dingue que l’on croyait déjà au maximum dans les albums studios de King Krule. Ne pas se satisfaire à juste reproduire ses morceaux devant un public. Tous les titres sont réinterprétés, comme sortir ses précédents albums du club enfumé et parfois délétère dans lequel on les avait laissé. Les faire respirer, improviser en proposant une nouvelle couleur au son. Le saxo et la basse sont évidemment de la partie, sans aucun frein, déjà rodés depuis longtemps, des amplis au maximum. Cela donne une puissance, une efficacité assez impressionnante, on note de suite la maîtrise de chaque musicien et la qualité du son, quitte a être étonné parfois de ne pas voir s’effiler certains titres à plus de 4mn, mais bon, il fallait sans doute être présent pour ça.

Cet album donne l’impression que King Krule a écumé toutes les scènes possibles avant ces enregistrements, alors qu’en vérité sa tournée a été stoppée net face à la pandémie. Après plus d’une heure d’écoute on se rend compte d’une construction tirée au cordeau afin de tendre un univers sans limite, d’une densité rare, très éloigné de beaucoup de groupe actuels, vite écoutés, vite oubliés.

Photo by Ant Adams

(photo by Ant Adams)

On peut découvrir King Krule en commençant avec cet album live, ou bien suivre le fil chronologique des albums studios, ça n’a pas beaucoup d’importance, l’animal est viral, si vous aimez un seul de ses morceaux, vous serez cas contact pour longtemps.

Un extrait capté avec Stoned Again :

Chroniqueur
King Krule - You Heat Me Up, You Cool Me Down