"> Roseland - Unsaid Words - Indiepoprock

On a aussi écouté Roseland – Unsaid Words

Roseland – projet personnel d’Emeline Marceau –  s’épanouit dans un synth-rock aux confins de la pop et de la noise. Comme la synthèse de la profonde mélancolie de Portishead et du post-rock dynamique de M83.

Si le précédent album avait impressionné par sa puissance maîtrisée, « Unsaid Words » frappe par son apaisement – apparent -, sa lumière doucement enivrante. Si l’on retrouve toute la charge électrique et électro propulsant la musique de Roseland, on est porté cette fois-ci par une sublime vague nettement plus mélodieuse. Comme la réponse – on aime à le penser – à la dureté des temps.

« Unsaid Words » submerge, au fil des chansons, l’auditeur et le plonge dans un univers sonore d’une grande richesse ; convoquant la dimension onirique d’une très élégante synth-pop et l’énergie plus sombre du krautrock.

Roseland poursuit avec « Unsaid Words » son exploration de toutes les facettes d’un rock expérimental, qu’elle rend accessible et terriblement attachant.

Elle atteint avec ce nouvel album un somptueux équilibre. Entre post-punk et ambiant, dream-pop et shoegazing. Un équilibre rappelant la démarche de Bradford Cox, et ses différentes incarnations. Le genre de disque qui s’impose, sans forcer, comme une évidence et un besoin.

Yan
Chroniqueur
Roseland - Unsaid Words