"> Signal Faible - Nom de Domaine - Indiepoprock

On a aussi écouté Signal Faible – Nom de Domaine

Dire que Superflu et Fontaine Wallace sont des groupes chers à notre cœur est un doux euphémisme. Avec eux Nicolas Falez a écrit parmi les plus belles, et touchantes, pages de la pop indé française. Ce que l’on a pu écouter parfois comme une véritable autofiction musicale a tellement résonné avec notre propre existence que cette oeuvre fait déjà figure de bande-son d’une vie.

Signal Faible s’inscrit dans la continuité de ce remarquable, et si indispensable, travail. Pour ce projet Nicolas Falez s’est entouré de ce qui apparaît comme un rêve musical. La liste est si longue et si prestigieuse qu’elle donne le tournis a tout amoureux de musique. Le miracle est que ces collaborations, aussi nombreuses soient-elles, se fondent admirablement dans un ensemble à la beauté sidérante, à la cohérence totale. Sans doute, parce qu’elles sont le fruit d’un démarche s’inscrivant dans le temps.

Depuis le printemps dernier, l’album se construit chanson après chanson, vidéo après vidéo. Il s’est ainsi dévoilé lentement, à l’instar de son rythme lancinant. Comme pour mieux souligner l’écoulement du temps, si rapide si dense à la fois. Signal Faible a le talent rare d’explorer toute l’ambivalence de la vie, dans son intimité la plus douloureuse comme dans ses joies les plus intenses. Sentiments toujours séparés par une paroi si fine qu’il est parfois difficile de les différencier.

Portés par des musiques de toute beauté, les textes s’égrènent comme de purs poèmes à la sobriété et sensibilité renversantes. Avec Signal Faible le moindre détail de la vie quotidienne devient l’écho vertigineux d’une introspection. Disque vibrant et ultra-sensible, « Nom de Domaine » est en quelque sorte le parfait contraire d’un monde virtuel aseptisé mais de plus en plus inhumain. L’humanité qui traverse l’album est, elle, fulgurante, palpable, bouleversante.

Yan
Chroniqueur
Signal Faible - Nom de Domaine