"> Ski - Tout doit disparaître mais j'existe encore - Indiepoprock

On a aussi écouté Ski – Tout doit disparaître mais j’existe encore

En dix morceaux, compilation de morceaux enregistrés ces 5 dernières années, le rappeur lillois Ski présente l’étendue de son univers. Balayant brillamment tous les aspects d’une musique urbaine à la fois festive et sombre, le musicien ne se perd pas en chemin, en dépit « d’ambiances et de logiques différentes » revendiquées.

Au fil de ces morceaux, s’impose un rap qui ne s’encombre pas d’effets outranciers, préférant l’efficacité frontale de productions dansantes, ou la mélancolie de l’abstract hip hop. Ski évolue ainsi entre deux pôles. La fièvre d’une musique à l’énergie électro, à la pulsation minimale, et la toxicité de l’émo-rap.

S’il maîtrise les codes du genre, Ski injecte dans son rap, des éléments qui n’appartiennent qu’à lui. Un sens mélodique évident, des paroles explorant le quotidien – sa douceur et souvent ses défaillances -, un flow rappelant les premiers disques d’Orelsan. Un groove, enfin, qui traverse tout le disque.

Un groove que l’on retrouve dans les deux volumes « Ignorant », que l’on peut également découvrir sur la page Youtube du rappeur. Dans cette série plus avant-gardiste, Ski utilise notamment les gimmicks, voix synthétiques et procédés absurdes bien connus des réseaux de partage de vidéos. Retournant la puissance destructrice de l’attention de ces monstres numériques, pour en éclairer à la fois le vide sidéral et l’étrange pouvoir d’attraction.

Ski déroule, dans ses productions, un rap novateur, discrètement engagé, faussement ludique.

Yan
Chroniqueur
Ski - Tout doit disparaître mais j'existe encore

Ski

  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment