"> 90 Day Men - Panda Park - Indiepoprock

Panda Park


Un album de sorti en chez .

Le terme « 90 Day Men » a été inventé par l’écrivain Samuel Yochelson dans son livre « The Criminal Personality » pour décrire les prisonniers en attente d’examen psychiatrique. Dans les années 90, trois jeunes garçons de St Louis reprennent ce nom et commencent à faire une musique dont les structures désordonnées, répétitives et saccadées reflètent bien les […]

Le terme « 90 Day Men » a été inventé par l’écrivain Samuel Yochelson dans son livre « The Criminal Personality » pour décrire les prisonniers en attente d’examen psychiatrique. Dans les années 90, trois jeunes garçons de St Louis reprennent ce nom et commencent à faire une musique dont les structures désordonnées, répétitives et saccadées reflètent bien les origines de leur nom. Depuis, le groupe a pas mal changé, avec l’arrivée de pianos, d’orgue et de synthé. Bref, on prend les mêmes et on les met sous acide.

« Panda Park » est leur troisième album, et c’est celui de la consécration pour ces musiciens. Sa maturité au niveau des compos et sa cohérence impressionnent et les arrangements à la limite de l’exagération ne franchissent pourtant pas la limite et restent toujours harmonieux… Ils semblent vouloir explorer les possibilités infinies du son et repousser les frontières des explorations du rock. « Panda Park » est le résultat plutôt réussi de cette volonté.

Cet album emmène l’auditeur dans un voyage sombre et étourdissant, mélange du Bowie de la trilogie berlinoise, d’une certaine musique psyché (impression renforcée par l’artwork), le tout formant une sorte de rock arty facon 70’s, sans jamais sonner passéiste. A découvrir donc pour les fans des Bad Seeds, de Brian Eno ou du Genesis des premiers temps. Ainsi qu’à tous les amateurs de musique intéressante.

Chroniqueur

La disco de 90 Day Men