"> Angela Aux - In Love With The Demons - Indiepoprock

In Love With The Demons


Un album de sorti en chez .

8

Terminer l’année sans évoquer l’allemand Angela Aux (de son vrai nom Florian Kreier) aurait été une parfaite injustice tant son album paru au printemps "In Love With The Demons" est une réussite.

A l’heure où les classements et autres bilans critiques occupent les esprits de nombreux passionnés de musique, il nous a paru indispensable de revenir sur le 4ème album du touche à tout germain avant la trêve des confiseurs.

Florian Kreier est un hyperactif doué jonglant avec talent entre différents styles et projets : quand il ne mène pas sa barque sous le nom d’Angela Aux, le garçon au goût prononcé pour la perruque blond platine se fait compositeur pour le cinéma et le théâtre. Il est également membre des Aloa Input (groupe d’électro pop passé par la Route du Rock en 2015), du Sepalot Quartett (collectif electro jazz) ou encore du duo expérimental Midnight Embassy (folk dub).

Convenons-en, ce mélange pourrait en faire fuir plus d’un, mais avec Angela Aux, Florian Kreier propose une oeuvre cohérente faisant la part belle au folk légèrement expérimental. « In Love With The Demons » est un plaisir simple, le beau prolongement du déjà très réussi « Wrap Your Troubles In Dreams » (2017).
Cet album vous accompagnera par bon comme mauvais temps. L’habillage est ici épuré mais chaud, tourné autant vers l’intime que l’universel. Dès les premières notes de Killer Kid, il est difficile de ne pas succomber. On pense au magnifique « Sea Change » de Beck ; la guitare sèche, la basse ronde et la tonalité de chant de Kreier y sont pour beaucoup. L’impression est tenace tout au long de l’écoute gage de la qualité de cet album. Au jeu des comparaisons, on pourra également citer Andrew Bird pour la capacité de notre ami allemand à livrer un folk classieux, agrémenté de quelques sifflets venant souligner l’efficacité de la mélodie (Wanna Be A Woman / Special When You Come).

Mais laissons les superlatifs et les comparaisons de côté, cet album est une évidence, une rareté et Angela Aux mérite une bien meilleure exposition. C’est bientôt Noël. Écoutez Angela Aux, c’est cadeau.

Chroniqueur
  • Lien d'écoute
  • Publication 712 vues19 décembre 2019
  • Tags Angela AuxTrikont
  • Partagez cet article
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Killer Kid
  2. Taking the Train
  3. Wanna Be a Woman
  4. The Reason Is You
  5. Story of Heavy Mike
  6. Heaven Is Loaded with Oceans
  7. Special When You Come
  8. Dreamt of the Death of a Friend
  9. Won't Break Any Day Now
  10. Things I Should Take Care of Soon

La disco de Angela Aux