"> Babet - Drôle d'Oiseau - Indiepoprock

Drôle d’Oiseau


Un album de sorti en chez .

La petite fée de Dionysos fait ses premiers pas en solo. Ce "Drôle d’oiseau", c’est un projet longtemps mûri et gardé secret, des chansons qu’elle réservait jusqu’ici à ses proches. Sur ce disque de folk poétique, elle se présente comme une âme vagabonde. Les voyages forment la jeunesse… un dicton que Babet a fait sien, […]

La petite fée de Dionysos fait ses premiers pas en solo. Ce "Drôle d’oiseau", c’est un projet longtemps mûri et gardé secret, des chansons qu’elle réservait jusqu’ici à ses proches. Sur ce disque de folk poétique, elle se présente comme une âme vagabonde. Les voyages forment la jeunesse… un dicton que Babet a fait sien, après dix ans passés sur la route avec Dionysos. Autant de moments et de rencontres que la chanteuse / violoniste a voulu raconter dans ce premier album.
 
Le thème du voyage est omniprésent sur ce "Drôle d’oiseau" navigant au dessus des mers et des océans. Ce n’est pas un hasard si l’album s’ouvre sur la figure du Voyageur, et se clôt sur l’invitation au voyage (Je Pars). Des voyages réels ou oniriques, lorsque Babet imagine sa rencontre avec un corsaire (Le Marin) ou décrit ses sensations face au désert (Merzouga).
 
Partir pour mieux se retrouver. Bien loin de vouloir quitter Dionysos, Babet a néanmoins voulu faire le point sur ses expériences accumulées. Mettre des mots sur ses souvenirs, et mettre ses mots en musique. Elle voit ce projet solo comme une complémentarité, une facette plus intimiste de sa carrière musicale. Beaucoup de titres de l’album se déclinent d’ailleurs en guitare-chant, comme le très épuré Bel-ami, interprété dans la langue de Shakespeare. 
 
Babet écrit, compose, interprète et joue de la quasi-totalité des instruments : violon, guitare, piano, batterie… hormis trois lignes de basse et une de batterie. Elle a aussi réalisé les visuels de l’album et du single. Attentive également à la production du disque, elle s’est entourée de quelques proches seulement, comme l’ingénieur du son Lionel Darenne, rencontré dans les studios de Steve Albini. Ou encore Andy du groupe Houdini, à qui elle dédie l’un des titres de l’album, composé à l’improviste pendant l’enregistrement. 
 
Ne souhaitant pas d’un album-fleuve, Babet n’a retenu que quinze des vingt-trois chansons enregistrées au studio de la Frette sur Seine. De fait, l’album offre une belle impression de cohérence, sans redite aucune, expérimentant différentes pistes sans jamais lasser. Un "Drôle d’oiseau" qui, de sa voix aérienne et toujours souriante, annonce déjà le printemps…

Chroniqueur
  • Publication 343 vues21 mars 2007
  • Tags BabetV2 Music
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Drôle de mentalité
  2. Pour la moula
  3. Carré d'as
  4. 20h20
  5. Magicien
  6. Million
  7. Possédé
  8. Bomba
  9. Sommet
  10. Chacun son sort
  11. Loin
  12. Ca vend
  13. Divisé
  14. Mon temps
  15. TPLM
  16. Sous tension
  17. Oubliez-moi
  18. Bénéfice max
  19. Plus fort
  20. Bécane volée

La disco de Babet