"> Bästard - Yet Reloaded ... - Indiepoprock

Yet Reloaded …


Un album de sorti en chez .

Apparu au cours des années 90, autant influencé par la scène no-wave New-yorkaise que le post-rock, le groupe lyonnais Bästard appliquait une démarche sans concession sur chacun de ses albums. « Yet Reloaded ? » dévoile l’enregistrement d’un concert donné en septembre 2005 au Confort Moderne, la salle rock de Poitiers. Bästard, bien que séparé, profite de […]

Apparu au cours des années 90, autant influencé par la scène no-wave New-yorkaise que le post-rock, le groupe lyonnais Bästard appliquait une démarche sans concession sur chacun de ses albums. « Yet Reloaded ? » dévoile l’enregistrement d’un concert donné en septembre 2005 au Confort Moderne, la salle rock de Poitiers. Bästard, bien que séparé, profite de l’occasion pour se reformer une dernière fois.

Le concert s?ouvre sur Chinatown en nous prenant littéralement à la gorge avec son ambiance lourde, emmenée par des guitares distordues et lancinantes. Le reste est à l’avenant, avec des morceaux instrumentaux aux frontières du post-rock et de la musique industrielle. Les machines ajoutent aussi quelques boucles impitoyables, tandis que les guitares noisy plongent le spectateur dans quelques progressions sonores expérimentales et implacables.

A peine aura-t-on eu le temps de reprendre son souffle avec une touche de violon, introduit sur Kal, que le groupe décide de partir dans une autre direction beaucoup plus rageuse et bruitiste. From the Hillside connaît aussi une progression riche et complexe. Le morceau débute sur des ambiances presque jazzy, pour subitement prendre l’auditoire d’assaut dans une déflagration sonore. Warrior / Friends et Gladiator, avec des constructions plus directes, sont de véritables gerbes de guitares lancées par le groupe, alliant une rare force destructrice à une grande précision technique. Le concert se termine sur le quasi ambiant Locate Radiation et le terrifiant The Hunt.

« Yet Reloaded ? » est donc un formidable témoignage de ce que pouvait donner Bästard en concert. Ce disque nous fait regretter la trop grande rareté de groupes de cette trempe sur la scène rock française. A la suite de leur séparation, les différents musiciens ont prolongé leurs expérimentations sur de nouveaux projets (Narcophony avec Eric Aldéa, et Spade & Archer de Frank Laurino), qui sont autant d’occasions de poursuivre l’écoute de ce groupe phare de la scène underground française.

Chroniqueur