"> Bromheads Jacket - Dits From The Commuter Belt - Indiepoprock

Dits From The Commuter Belt


Un album de sorti en chez .

Bromheads Jacket est signé sur l’excellent label Marquis Cha Cha, émanation de la boutique londonienne Pure Groove et grand découveur de talents (O Fracas, We Start Fires, …). "Dits From The Commuter Belt" premier album du groupe est aussi l’occasion pour le label de s’essayer au long format. L’album démarre en trombe sur l’addictif What Ifs […]

Bromheads Jacket est signé sur l’excellent label Marquis Cha Cha, émanation de la boutique londonienne Pure Groove et grand découveur de talents (O Fracas, We Start Fires, …). "Dits From The Commuter Belt" premier album du groupe est aussi l’occasion pour le label de s’essayer au long format.

L’album démarre en trombe sur l’addictif What Ifs + Maybes, ultra rapide, guitares saturées et voix hachée telle un Mike Skinner punk. A l’instar des Arctic Monkeys, les membres de Bromheads Jacket, eux aussi natifs de Sheffield, ont un goût prononcé pour les mélodies simples, énergiques et accrocheuses. Le ton est donné, le but est ici de s’amuser, de sauter, de crier et se jeter poitrine en avant dans la fosse. Avec leur punk adolescent et leur mélodies basiques, le trio tient quelques tubes puissants comme What Ifs + Maybes, Lesley Parlafitt ou encore Fight Music For The Fight?.

En ralentissant le tempo Bromheads Jacket se montre en revanche beaucoup moins convaincant. Poppy Bird est plutôt ennuyeuse, pas vraiment aidée par la voix du chanteur qui atteint ici ses limites. Et, la ballade acoustique Rosey Lee est tout juste mignonne.

"Dits From The Commuter Belt" est un disque nerveux, plein d’énergie mais qui a parfois tendance à devenir crispant. Même si les chansons s’enchaînent et donnent la fâcheuse impression de tourner à la recette, cet album contient quelques très bons moments qui procurent une folle envie de se défouler.

Chroniqueur

La disco de Bromheads Jacket