"> Cake - Showroom of Compassion - Indiepoprock

Showroom of Compassion


Un album de sorti en chez .

Peut-être parce qu’il est originaire de San Francisco, Cake s’est toujours inscrit, au long de la décennie 90, dans une esthétique rock qui n’avait rien à voir avec celle des groupes «grunge». Ses arguments étaient l’ironie et le pastiche et il a toujours pris soin de colorer sa musique, qui de mariachi, qui de collages; […]

Peut-être parce qu’il est originaire de San Francisco, Cake s’est toujours inscrit, au long de la décennie 90, dans une esthétique rock qui n’avait rien à voir avec celle des groupes «grunge». Ses arguments étaient l’ironie et le pastiche et il a toujours pris soin de colorer sa musique, qui de mariachi, qui de collages; tous ces éléments propres à véhiculer cette fantaisie satirique si bien mise en valeur par la voix distanciée de Jon McCrae. Le titre de ce sixième album ne peut donc que surprendre tant la thématique de la compassion semble ne jamais avoir fait partie du répertoire de notre combo. On retrouve,  d’ailleurs la même approche excentrique, les mêmes arrangements biscornus et atypiques aux claviers et aux cuivres et pas moins de quatre batteurs! Quelles différences alors par rapport à l’apparente causticité qui s’échappait des vocaux du chanteur? Il est indéniable que s’il traite, la plupart de ses compositions, sur le mode de l’ironie (Federal Funding, Mustache Man (Wasted)), une certaine arrogance semble avoir cédé le pas à plus d’empathie par rapport aux récits si jovialement relatés. Bien sûr on retrouvera une verve presque sadique sur un morceau comme Got To Move où il explique à sa petite amie qu’elle doit déménager, mais sur un titre reprenant presque la même idée, un Sick Of You dont la terminologie est plus qu’évidente, son phrasé se fait plus calme et son timbre de voix à la lisière de la sensibilité et de la nostalgie. The Winter capture une humeur similaire par son côté direct et même l’instumental Teenage Pregnancy se veut exempt de toute atmosphère sarcastique par rapport au problème des adolescentes enceintes, au contraire, plutôt emprunt d’une glaçante dramatisation. «Showroom Of Compassion» ayant été enregistré dans le propre studio du groupe, peut-être celui-ci s’est-il senti plus libre de lâcher prise et de révéler une tendance plus tendre (toutes proportions gardées); peut-être, tout simplement, Cake est-il arrivé en âge où la notion d’engagement se fait plus jour en lui. C’est en tous cas tout bénéfice pour qui aime conjugueur stylisation dadaïste et émotions à fleur de cette peau minimaliste et si proche de la véracité.

Chroniqueur
  • Publication 303 vues13 mai 2011
  • Tags CakeNaïve
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Federal Funding
  2. Long Time
  3. Got To Move
  4. What's Now Is Now
  5. Mustache Man (Wasted)
  6. Teenage Pregnancy
  7. Sick Of You
  8. Easy To Crash
  9. Bound Away
  10. The Winter
  11. Italian Guy

La disco de Cake