"> Chihei Hatakeyama - Ghostly Garden - Indiepoprock

Ghostly Garden


Un album de sorti en chez .

Chihei Hatakeyama est un musicien, artiste du son, vivant au Japon. Membre du duo électro-acoustique, Opitope, il a fait appel, pour ses aventures en solo, à l’excellentissime label luxembourgeois Own Records, et on ne peut que le féliciter pour ce choix si pertinent.   La musique de Chihei Hatakeyama est difficile à cerner, car elle […]

Chihei Hatakeyama est un musicien, artiste du son, vivant au Japon. Membre du duo électro-acoustique, Opitope, il a fait appel, pour ses aventures en solo, à l’excellentissime label luxembourgeois Own Records, et on ne peut que le féliciter pour ce choix si pertinent.
 
La musique de Chihei Hatakeyama est difficile à cerner, car elle relève plutôt de l’ambient, de plages sonores. Le premier titre, Shadows, est un long morceau parcouru par des drones, tendus comme un arc. Mais paradoxalement, il en ressort une vraie plénitude, à l’écoute de cet album, de celle que l’on ressent en parcourant les paysages zen du Japon. Cave instaure une ambiance propice à l’introspection, mais sans le fardeau mélancolique.
 
Au premier abord, en écoutant « Ghostly Garden » d’une traite, on penserait que chaque morceau s’est moulé en une seule masse sonore, mais en tendant l’oreille on remarque les subtilités délicatement insinuées par Chihei Hatakeyama. Et on est bluffé par la richesse dans la composition, car sans en faire des tonnes, il fait preuve de beaucoup de soin apporté aux notes, dans le plus grand respect de la musique, et il intègre du field recording dans Slight Trail, pour nous rappeler son ancrage dans le réel, tout en déformant ces sons pris sur le vif. Sacred Flowers est un morceau poignant, triste mais paisible, comme l’est l’album en entier. On croit entendre des cordes sur Ghostly Garden, ce qui accentue la portée dramatique et émotionnelle du morceau.
 
« Ghostly Garden » est un album qui ne peut s’écouter en toutes circonstances, qui demande de l’attention et de la concentration. Il ne passera sûrement pas entre toutes les oreilles, mais celles averties savent qu’elles peuvent remercier Chihei Hatakeyama et Own Records pour ce voyage doux et sensible.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Shadows
  2. Voices
  3. Cave
  4. Slight Trail
  5. Voices II
  6. Stone Wall Island
  7. Sacred Flowers
  8. Ghostly Garden

La disco de Chihei Hatakeyama